Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Des affiches de Saint Laurent accusées de véhiculer des images dégradantes de la femme - Publicité / Mode

Publicité / Mode

Des affiches de Saint Laurent accusées de véhiculer des images dégradantes de la femme

La dernière campagne publicitaire de la maison Saint Laurent, accusée de véhiculer des "images dégradantes" de la femme, sera examinée vendredi par l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), qui a estimé lundi que ces affiches constituaient un "manquement incontestable".

E-llico.com / Culture / Médias

Des affiches de Saint Laurent accusées de véhiculer des images dégradantes de la femme
Publicité / Mode

Mis en ligne le 07/03/2017

Tags

Saint Laurent Publicité Mode

Deux visuels de la nouvelle campagne Saint Laurent, visibles à Paris, font polémique. Sur l'une, une femme apparaît jambes écartées, en talons et collants résilles. Sur l'autre, une jeune femme très amaigrie, sur talons aiguilles et patins à roulettes, est penchée sur un tabouret dans une position jugée explicite.

Le Jury de déontologie publicitaire de l'ARPP, saisi, statuera vendredi sur cette campagne, a indiqué à l'AFP Stéphane Martin, directeur général de l'autorité chargée de réguler la publicité. "On verra ce qu'il se dira, mais je pense qu'on est dans un manquement incontestable", a-t-il ajouté. 

L'autorité a reçu via son site "une cinquantaine de plaintes pour de multiples motifs": "images dégradantes", "femmes-objets", "valorisation de l'anorexie" et "même incitation au viol, avec la notion des jambes écartées", a-t-il énuméré.

"Infériorisation de la femme, (...) femme offerte... voilà la variété des images auxquelles ce type de campagne renvoie les jeunes publics, qui sont plus fragiles", a estimé Stéphane Martin. "Je ne suis pas sûr que toutes les femmes client(e)s aient envie d'être associées à ces images-là".

La maison Saint Laurent, contactée, n'a pas commenté.

A quelques jours du 8 mars, Journée internationale des droit des femmes, la campagne a été épinglée sur Twitter à travers le hashtag "YSL Retire Ta Pub Dégradante".

Pour Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole d'Osez le Féminisme, "cette publicité coche toutes les cases d'une pub sexiste: hyper sexualisation, femme réduite à un objet, position de soumission... C'est symboliquement très violent". L'association a aussi reçu de nombreuses plaintes et alertes contre la marque, dont le directeur artistique est depuis 2016 le jeune créateur belge Anthony Vaccarello.

"Comment est-ce qu'on peut croire aujourd'hui qu'on va encore réussir à vendre avec ça? C'est à se demander si ce n'est pas intentionnel, dans l'idée de créer un +bad buzz+ pour qu'on parle d'eux", souligne Mme Rémy-Leleu, inquiète d'une tendance à "la pornification de la femme" dans la publicité.

En 2015, une publicité Saint Laurent avait été interdite au Royaume-Uni: l'autorité de régulation de la publicité avait jugé que le mannequin qui y apparaissait était "maladivement maigre".

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

joe

@Theo C
Ce sont des photos pour bobos

joe

@Theo C
Vous êtes provocateur.
Les hommes et les femmes ont les mêmes postures de séduction.

Theo C

Euh... Les hommes n'ont pas du tout les même postures de séduction que les femmes.
On peut difficilement faire la comparaison.
Bizarrement, j'aime plutôt bien ces photos.

gertrude

Pour savoir si une publicité est dégradante pour la femme, il suffit de remplacer la femme par un homme. L'image est dégradante pour la femme.
Les entreprises donnent dans le porno chic depuis des décennies espérant vendre.

laurent

Les Galeries Lafayette avaient fait l'affiche suivante http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/3871436189267.jpg

Un moyen simple pour savoir si la publicité est problématique, il suffit de mettre un homme à la place de la femme.
Je ne comprends pas ce qu'Yves Saint-Laurent veut vendre avec cette publicité.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Anniversaire Ses deux fils entendent perpétuer la mémoire de Diana et de ses combats

Floride Un homme tué pour avoir défendu ses amis homosexuels

Football / Angleterre L'arbitre de Premier League Ryan Atkin fait son coming out

Ouganda La communauté LGBT annule la Gay Pride sous la pression policière

Brésil / Présidentielle Un candidat d'extrême droite homophobe menace Lula dans les sondages

Transgenres Chelsea Manning pose en maillot de bain pour le magazine Vogue

Cambodge Prison pour une infirmière australienne ayant travaillé dans une clinique spécialisée dans la GPA

Russie / Tchétchénie Rassemblement pro-gay sans incidents à Saint-Pétersbourg

Anniversaire Le tragique conte de fée de Diana

Etats-Unis Des militaires transgenres poursuivent Trump en justice

Football Des millions de licenciés,des homos invisibles

Israël La Cour suprême favorable à la GPA pour les couples homosexuels

Nigeria 40 personnes accusées d'homosexualité traduites en justice

Népal Une marche des fiertés pour l'égalité des droits des homosexuels à Katmandou

Russie Un journaliste homosexuel, en attente d'expulsion vers l'Ouzbékistan, tente de s'automutiler

Presse Edward Enninful, premier homme, noir et gay, aux commandes du Vogue britannique

Israël Empoignade entre fils de Premiers ministres pour une crotte de chien

Israël Des milliers de personnes à la Gay Pride de Jérusalem

Homophobie Europe 1 mise en demeure par le CSA pour un sketch de Canteloup

Football La FFF soutient les Gay Games

Homophobie dans le sport Mise en garde du CSA à Canal+ pour diffusion d'un chant de supporters de foot homophobe

Insécurité / Homophobie La Tchétchénie se rêve en destination touristique

Namibie Première Gay Pride à Windhoek

Fêtes de Bayonne Pour la 1re fois, prévention contre les agissements sexistes et homophobes

Etats-Unis Donald Trump interdit aux transgenres de servir dans l'armée américaine

Traitement préventif contre le sida Mylan lance un générique en France

Portrait Cyril Hanouna, le roi scandaleux du PAF

Canular homophobe d'Hanouna Le CSA inflige une amende de 3 millions d'euros à C8

Syrie / Irak Une mystérieuse unité de combattants LGBT contre Daesh baptisée TQILA

Conférence internationale de Paris Pour une harmonisation de l’accès à la PrEP en Europe

Les précédentes Unes

précédent août 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

SHORT SIMILI CUIR
52.00 €
Voir l'offre pour SHORT SIMILI CUIR
chez RoB Paris
ERECTOR
12.90 €
Voir l'offre pour ERECTOR
chez Menstore
GEL RELAXANT
14.50 €
Voir l'offre pour GEL RELAXANT
chez Mentoyz
BOTTES MOTO
369.00 €
Voir l'offre pour BOTTES MOTO
chez RoB Paris
DEBARDEUR
35.00 €
Voir l'offre pour DEBARDEUR
chez VestiaireGay
POPPERS FORT
27.00 €
Voir l'offre pour POPPERS FORT
chez Menstore
POMPE PISTOL
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE PISTOL
chez Mentoyz
COCKRING SILICONE
35.00 €
Voir l'offre pour COCKRING SILICONE
chez RoB Paris
DEBARDEUR
35.00 €
Voir l'offre pour DEBARDEUR
chez VestiaireGay
GEL NETTOYANT
11.00 €
Voir l'offre pour GEL NETTOYANT
chez Menstore
OEUF VIBRANT
13.00 €
Voir l'offre pour OEUF VIBRANT
chez Mentoyz
BRACELET SONIC
29.00 €
Voir l'offre pour BRACELET SONIC
chez RoB Paris
T-SHIRT KINKY
40.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT KINKY
chez VestiaireGay
FLESHJACK
59.00 €
Voir l'offre pour FLESHJACK
chez Menstore
LOT COCKRINGS
9.00 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez Mentoyz
SHORT-JOCKSTRAP
59.00 €
Voir l'offre pour SHORT-JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
POPPERS
11.50 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
MASTURBATEUR
13.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore