Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Des affiches de Saint Laurent accusées de véhiculer des images dégradantes de la femme - Publicité / Mode

Publicité / Mode

Des affiches de Saint Laurent accusées de véhiculer des images dégradantes de la femme

La dernière campagne publicitaire de la maison Saint Laurent, accusée de véhiculer des "images dégradantes" de la femme, sera examinée vendredi par l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), qui a estimé lundi que ces affiches constituaient un "manquement incontestable".

E-llico.com / Culture / Médias

Des affiches de Saint Laurent accusées de véhiculer des images dégradantes de la femme
Publicité / Mode

Mis en ligne le 07/03/2017

Tags

Saint Laurent Publicité Mode

Deux visuels de la nouvelle campagne Saint Laurent, visibles à Paris, font polémique. Sur l'une, une femme apparaît jambes écartées, en talons et collants résilles. Sur l'autre, une jeune femme très amaigrie, sur talons aiguilles et patins à roulettes, est penchée sur un tabouret dans une position jugée explicite.

Le Jury de déontologie publicitaire de l'ARPP, saisi, statuera vendredi sur cette campagne, a indiqué à l'AFP Stéphane Martin, directeur général de l'autorité chargée de réguler la publicité. "On verra ce qu'il se dira, mais je pense qu'on est dans un manquement incontestable", a-t-il ajouté. 

L'autorité a reçu via son site "une cinquantaine de plaintes pour de multiples motifs": "images dégradantes", "femmes-objets", "valorisation de l'anorexie" et "même incitation au viol, avec la notion des jambes écartées", a-t-il énuméré.

"Infériorisation de la femme, (...) femme offerte... voilà la variété des images auxquelles ce type de campagne renvoie les jeunes publics, qui sont plus fragiles", a estimé Stéphane Martin. "Je ne suis pas sûr que toutes les femmes client(e)s aient envie d'être associées à ces images-là".

La maison Saint Laurent, contactée, n'a pas commenté.

A quelques jours du 8 mars, Journée internationale des droit des femmes, la campagne a été épinglée sur Twitter à travers le hashtag "YSL Retire Ta Pub Dégradante".

Pour Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole d'Osez le Féminisme, "cette publicité coche toutes les cases d'une pub sexiste: hyper sexualisation, femme réduite à un objet, position de soumission... C'est symboliquement très violent". L'association a aussi reçu de nombreuses plaintes et alertes contre la marque, dont le directeur artistique est depuis 2016 le jeune créateur belge Anthony Vaccarello.

"Comment est-ce qu'on peut croire aujourd'hui qu'on va encore réussir à vendre avec ça? C'est à se demander si ce n'est pas intentionnel, dans l'idée de créer un +bad buzz+ pour qu'on parle d'eux", souligne Mme Rémy-Leleu, inquiète d'une tendance à "la pornification de la femme" dans la publicité.

En 2015, une publicité Saint Laurent avait été interdite au Royaume-Uni: l'autorité de régulation de la publicité avait jugé que le mannequin qui y apparaissait était "maladivement maigre".

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

joe

@Theo C
Ce sont des photos pour bobos

joe

@Theo C
Vous êtes provocateur.
Les hommes et les femmes ont les mêmes postures de séduction.

Theo C

Euh... Les hommes n'ont pas du tout les même postures de séduction que les femmes.
On peut difficilement faire la comparaison.
Bizarrement, j'aime plutôt bien ces photos.

gertrude

Pour savoir si une publicité est dégradante pour la femme, il suffit de remplacer la femme par un homme. L'image est dégradante pour la femme.
Les entreprises donnent dans le porno chic depuis des décennies espérant vendre.

laurent

Les Galeries Lafayette avaient fait l'affiche suivante http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/3871436189267.jpg

Un moyen simple pour savoir si la publicité est problématique, il suffit de mettre un homme à la place de la femme.
Je ne comprends pas ce qu'Yves Saint-Laurent veut vendre avec cette publicité.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Réhabilitation des condamnés Homosexuels en Allemagne, ils ont vécu un pied en prison

Pérou Un évangéliste attribue les pluies diluviennes à la théorie du genre

Australie Un Etat australien abolit une disposition tempérant les meurtres homophobes

Racisme / Homophobie SOS homophobie lance une enquête sur le vécu des LGBT racisés

Homophobie Le Koweït interdit le film La Belle et la Bête

Etats-Unis Prétendant à la Cour suprême, le juge Gorsuch refuse de livrer ses opinions

Censure / Homophobie La Malaisie renonce finalement à censure le moment gay de La Belle et la Bête

Identité La justice se penche sur la reconnaissance du sexe neutre

Réseaux sociaux YouTube s'excuse après des vidéos LGBT masquées en mode restreint

Etats-Unis Katy Perry de chrétienne conservatrice à défenseure des droits homosexuels

Présidentielle Le militant homophobe Samuel Lafont ne sera pas exclu de l'équipe de campagne de Fillon

Serbie Un clip électoral du premier ministre interdit pour homophobie

Droits LGBT François Hollande estime qu'il y a encore de nombreux combats à mener

Education Une commune du Nord condamnée pour un litige concernant l'homoparentalité

Pays-Bas / Elections Le parti Artikel 1 veut promouvoir une égalité complète et l'acceptation de l'autre

FN en Paca Marine Le Pen accuse C8 de manipulation suite à des propos négationnistes et homophobes

VIH / Sida Des chercheurs français trouvent un moyen de repérer une cachette du virus dans le corps

Présidentielle Un militant homophobe radical au sein de l'équipe de campagne de Fillon

PMA Emmanuel Macron ne se précipitera pas pour légiférer

Etats-Unis La Gay Pride de Los Angeles transformée en marche de résistance contre Trump

USA Les législations anti-gays s'accumulent dans 23 Etats américains

Cinéma / Homophobie La Malaisie censure le moment gay de la Belle et la Bête

Documentaire Upon the shadow veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

Homophobie Deux hommes écroués pour le viol d'un militant LGBT algérien à Marseille

Sondage Une forte majorité des jeunes de 18 à 34 ans favorables à la PMA et la GPA

Transgenres Plus de 700 changements de sexe à New York depuis 2015

Présidentielle Elu, Dupont-Aignan ne remettrait pas en cause le mariage homosexuel

Intersexe Un rapport sénatorial préconise l'indemnisation des personnes intersexes

Les précédentes Unes

précédent mars 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

Shopping

LOT 3 COCKRINGS
8.50 €
Voir l'offre pour LOT 3 COCKRINGS
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
LOT DE POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT DE POPPERS
chez Mentoyz
HARNAIS SAMOURAI
95.00 €
Voir l'offre pour HARNAIS SAMOURAI
chez RoB Paris
JOCKSTRAP ANTON
30.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP ANTON
chez VestiaireGay
POIRE A LAVEMENTS
19.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
MASTURBATEUR
24.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
FULL ZIP X-TENSION
139.00 €
Voir l'offre pour FULL ZIP X-TENSION
chez RoB Paris
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Menstore
BANDEAU OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour BANDEAU OCCULTANT
chez Mentoyz
SHORT SNIPER
59.00 €
Voir l'offre pour SHORT SNIPER
chez VestiaireGay
LOT 3 POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT 3 POPPERS
chez Menstore
MASTURBATEUR
59.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
GANT DOIGTS
59.50 €
Voir l'offre pour GANT DOIGTS
chez RoB Paris
OEUF VIBRANT COLT
13.00 €
Voir l'offre pour OEUF VIBRANT COLT
chez Menstore