Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Indignation après les propos homophobes et transphobes d'un professeur d'université  - Sorbonne

Sorbonne

Indignation après les propos homophobes et transphobes d'un professeur d'université

Un professeur de l'université Panthéon-Sorbonne a déclenché une vague d'indignation après des propos homophobes et transpobes prononcés devant ses étudiants lors d'un cours magistral.

E-llico.com / Actus

Indignation après les propos homophobes et transphobes d'un professeur d'université
Sorbonne

Mis en ligne le 01/10/2020

Tags

Université Sorbonne Amar Mardirossian Homophobie Transphobie

"Ce que je vais dire va prendre un ton polémique", avait prévenu Aram Mardirossian, enseignant titulaire en histoire du droit à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et collaborateur du magazine d'extrême droite "Valeurs actuelles". 

Le 29 septembre, ce professeur a tenu des propos homophobes durant un cours magistral en direct diffusé en ligne à ses étudiants, comparant notamment l’homosexualité à la zoophilie.

"Demain, après-demain, dans dix ans, il va forcément y avoir quelqu’un qui va aller devant un tribunal et dire : j’ai une jument je l’adore, je ne peux pas l’épouser, c’est un scandale, c’est une discrimination", a-t-il affirmé avant d’ajouter "et ça viendra probablement des pays nordiques. Une fois de plus, je n’ai rien contre eux, au contraire c’est des pays sympathiques mais bon, vous vous rendez compte que c’est les descendants des Vikings. Les Vikings c’était des sauvages absolus qui volaient et pillaient tout".

Plus tard, il s'est fendu d'une sortie transpobe. "On en arrive à des folies. Il y a une dizaine de jours, la Cour de Cassation a rendu un arrêt où elle a mis un arrêt - c’est du provisoire - c’était quelqu’un qui de mémoire était une femme, ou était chais plus (sic), elle était un homme, j’y arrive même plus, j’ai oublié s’il était d’abord un homme et il est devenu une femme… mais bon bref… c’est un homme qui a engrossé sa femme, enfin qui a eu un enfant avec sa femme et entre-temps il a changé de sexe et donc il a voulu se faire reconnaître comme mère, donc un truc complètement délirant, j’ai oublié l’espèce tellement il m’a laissé perplexe".

Ces propos ont suscité une vague d’indignation sur Twitter, et fait l’objet d’un "rappel" de la part de l’université. "Les principes de liberté d’expression et d’indépendance des professeurs d’université, aussi fondamentaux qu’ils soient, ne sauraient abriter des propos de nature discriminatoire", a déclaré l’administrateur provisoire de l’université, Thomas Clay.

Une position qualifiée de "codmanation très claire" par le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, Frédéric Potier.

L'association Queer Sorbonne envisage quant à elle de déposer plainte contre Amar Mardirossian.

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Alain

@Olivier
le centre s'apropie les idées des extrêmes droites et gauches décomplexées.

1TitideParis

Eh bien Mr Mardirossian ,tout prof d'histoire du droit qu'il est, va ainsi pouvoir ajouter bientôt quelques chapîtres à sa discipline, en voyant cette histoire évoluer dans le sens d'une meilleure reconnaissance des droits humains à l'égalité, et non pas en confondant ,comme il le fait, dans la confusion des droits animaux et des droits humains.
Mr Mardrossian semble souffrir de confusion mentale et surtout d'a- priori très regrettables et dommageables dans la discipline qu'il est censé enseigner.

Olivier

La justice doit appliquer la loi et juste la loi, car cet individu sait très bien ce qu'il fait

Mais comment a t-on pu le laisser enseigner ?

La valeur du sacro-saint statut, en France, est probablement à revoir:

ce n'est pas le seul diplôme qui devrait qualifier un enseignant, surtout en sciences humaines: d'autres critères devraient intervenir

aujourd'hui, les chaires universitaires sont autant de tribunes à disposition des extrêmes droites et gauches décomplexées.

On le voit notamment en histoire, en sciences politiques et maintenant en droit

Nounours75

On laisse ces types enseigner à des étudiants ? Mais où sont les malades ?

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

1er Décembre L'Onusida présente de nouveaux objectifs pour 2025 pour combattre le VIH

Indonésie Emoi autour de la détention d'une influenceuse transgenre

Brésil Erika Hilton, noire, transsexuelle, élue de Sao Paulo

Thérapies de conversion Des victimes demandent l'interdiction de ces pratiques mortifères

Inde Les personnes trans peuvent désormais s'auto-indentifier via un portail en ligne

Discrimination L'Allemagne réhabilite les soldats discriminés à cause de leur homosexualité

Justice L’enquête pour viol visant Christophe Girard a été classée sans suite

Pays-Bas Démission du chef du parti populiste après des échanges homophobes, antisémites et nazis

Argentine L'armée va devoir inclure un quota de transgenres dans ses rangs

Russie Deux Pussy Riot mises à l'amende pour une action anti-homophobie

Berlin Arrestation d’un homme soupçonné de meurtre sexuel et de cannibalisme

Indonésie Un couple homosexuel risque la flagellation après avoir été dénoncé à la police par des habitants

Thaïlande La communauté LGBTQ dans la rue pour plus d'égalité et de démocratie

Transgenres 350 transgenres assassinés l’année dernière - dont 152 au Brésil

Disparition Daniel Cordier, secrétaire de Jean Moulin et résistant homosexuel, est décédé

Mémoires Barack Obama regrette d'avoir traité des gens de pédés dans son adolescence

Pays-Bas Les parlementaires néerlandais veulent interdire aux écoles religieuses de refuser les élèves LGBT

Russie Les députés russes rejettent deux projets de loi homophobe et transphobe

Covid-19 Les organisateurs du concours Eurovision anticipent des mesures liées au coronavirus

Athlétisme / Genre Caster Semenya saisit la Cour Européenne pour contester le règlement sur le taux de testostérone

Nouvelle Zélande Un porteur du Covid-19 menace de contaminer les bars gay d'Auckland

CEDH La Suisse condamnée pour le renvoi d'un homosexuel vers la Gambie

Etats-Unis Le Nevada, 1er Etat américain à entériner le mariage homosexuel dans sa Constitution

Etats-Unis Près de 100.000 plaintes pour abus sexuels déposées contre les Boy Scouts

Brésil Percée de candidats transgenres aux élections municipales

Eglise catholique / Abus sexuels Le Vatican publie un rapport glaçant sur un cardinal prédateur américain

Santé Les générations 1941 à 1955 victimes d'une stagnation de la mortalité, notamment à cause du sida

Haine en ligne Mila de nouveau visée par des menaces de mort après une vidéo critique sur l’islam

Europe La Norvège criminalise les discours de haine contre les bisexuels et transgenres

Les précédentes Unes

précédent décembre 2020 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

MASQUE TISSU
16 €
Voir l'offre pour MASQUE TISSU
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
POPPERS
15 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL CANNABIS
12 €
Voir l'offre pour GEL CANNABIS
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
15 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
POMPE
42 €
Voir l'offre pour POMPE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
DECONTRACTANT
11.50 €
Voir l'offre pour DECONTRACTANT
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
CAGOULE
35 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris