Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Jacque Chanel, pasteure de la première Eglise trans du Brésil  - Portrait

Portrait

Jacque Chanel, pasteure de la première Eglise trans du Brésil

Quand sa mère a demandé à un pasteur évangélique de la "soigner" de sa transsexualité à l'âge de 13 ans, Jacque Chanel était loin de s'imaginer que, une quarantaine d'années plus tard, elle ouvrirait la première Eglise trans du Brésil.

E-llico.com / Actus

Jacque Chanel, pasteure de la première Eglise trans du Brésil
Portrait

Mis en ligne le 15/11/2021

Tags

Brésil Transgenres Eglise évangélique Jacque Chanel

Dans un local aux murs peints de couleurs vives, au rez-de-chaussée d'un immeuble vétuste de Sao Paulo, se réunissent chaque semaine des fidèles transsexuels. Certains sont sans-abri et la plupart se sentent exclus. "Nous vivons dans une société qui nous maltraite, nous discrimine. Ici, on donne de l'espoir aux personnes trans", déclare Jacque Chanel, 56 ans.

Son nom, elle la choisi pour rendre hommage à Jacqueline Onassis (ou Jackie Kennedy) et à la marque de luxe française. Contrairement aux églises traditionnelles, les fidèles ne sont pas assis sur des rangées de bancs ou de sièges face à un autel mais forment un cercle et se tiennent par la main, tandis que la pasteure prie à haute voix. Accrochée sur un mur, une banderole rose et bleue revendique : "Je suis trans, je veux de la dignité et du respect".

Dans un des pays au monde qui a recensé le plus de meurtres de personnes trans (175 en 2020), Jacque Chanel dit avoir "beaucoup souffert pour arriver jusqu'ici".

"Expulser les démons" 

Dans sa ville natale de Belem (nord), un pasteur évangélique plus tolérant que nombre de membres de son entourage faisait office de figure paternelle : "il n'acceptait pas le fait que je sois transsexuelle, mais au moins il me respectait", raconte-t-elle. Mais ce pasteur a été assassiné et les églises lui ont fermé leurs portes. Au Brésil, la plupart des évangéliques, mouvement protestant qui regroupe environ 30% de la population, défendent des valeurs familiales conservatrices et rejettent aussi bien les transsexuels que les unions homosexuelles.

Mais cela n'a pas entamé la foi de Jacque Chanel, qui malgré les difficultés a tout fait pour regagner la communauté évangélique. "On plaçait une main sur mon front pour expulser les démons", explique-t-elle. Après avoir déménagé à Sao Paulo, elle a réuni autour d'elle un petit groupe de fidèles qui fréquentait une église évangélique. "On avait l'habitude d'être assis au dernier rang et un jour, durant un culte, le pasteur nous a demandé de venir devant l'autel : c'était pour nous expulser".

Jacque n'a pas baissé les bras et a fini par trouver une église plus inclusive, appartenant à un mouvement minoritaire apparu dans les années 2000 pour accueillir un public LGBT. "Ça a changé ma vie, mais au bout d'un moment, je n'étais pas aussi à l'aise. Il y avait 300 gays et lesbiennes et seulement deux transsexuels. Est-ce que c'était vraiment inclusif ?", interroge-t-elle. Elle a donc convaincu l'Eglise de lui fournir un espace pour accueillir spécialement des transsexuels. Lors de certains cultes, 200 fidèles ont répondu présents. Ordonnée pasteure en mai, elle a fini par ouvrir son propre local en centre-ville.

Changement de sexe, pas de nom

"Quand j'entre dans une église catholique, de nombreux regards se tournent vers moi, surtout quand je vais communier. Ça me met mal à l'aise. Ici, c'est différent, je me sens chez moi", dit Vanessa Souza, 42 ans, fidèle assidue des cultes célébrés par Jacque Chanel. Au-delà de la "nourriture spirituelle", la pasteure, dont les célébrations sont qualifiées de "sataniques" par des groupes conservateurs sur les réseaux sociaux, distribue des paniers repas à environ 200 sans-abris du centre de Sao Paulo. "Qu'ils soient trans ou non, je les invite au culte, nous sommes ouverts à tous", insiste-t-elle.

Jacque Chanel souhaite subir une opération de changement de sexe, mais plus de 1.000 personnes sont en liste d'attente dans un hôpital public de Sao Paulo qui ne pratique qu'une chirurgie de ce type par mois. En revanche, elle n'est pas du tout pressée de faire changer ses papiers d'identité, où figure toujours son prénom de naissance, Ricardo. "Ça me permet de faire un peu de pédagogie à chaque fois que quelqu'un me pose des questions".

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Eglise catholique L'ex-pape Benoît XVI accusé d'avoir couvert 4 cas de pédocriminalité

Projet de loi Ultime vote du Sénat pour interdire les thérapies de conversion

Homophobie La justice confirme que Twitter doit détailler ses moyens de lutte contre la haine en ligne

Namibie La Cour suprême refuse de reconnaître les mariages gays conclus à l'étranger

Disparition L'acteur Gaspard Ulliel se tue dans un accident de ski à 37 ans

Mode Décès d'Andre Leon Talley, figure du magazine Vogue

Mexique / Foot Les actes homophobes punis de cinq ans d'interdiction de stade

Union européenne Roberta Metsola, anti-IVG mais pro-LGBT, prend la présidence du Parlement européen

Etats-Unis Le lapin de Mike Pence, devenu un symbole des droits LGBT, est mort

Transgenres Pas de poursuites contre les militants ayant manifesté devant le domicile de JK Rowling

Parlement Le projet de loi sur le sport veut renforcer la lutte contre l'homophobie

Justice Eric Zemmour jugé en diffamation en mai 2023 pour des propos sur le mouvement LGBT

Présidentielle Zemmour veut chasser les lobbies LGBT de l'école

Pologne Les députés adoptent un projet de loi interdisant l'information sur les questions LGBT à l'école

Gauche A Lyon, Christiane Taubira en route vers la présidentielle

Football Au moins 2 joueurs par club sont homosexuels, affirme Patrice Evra

Pologne Les femmes ayant collé des affiches de la Vierge Marie avec un arc-en-ciel acquittées en appel

Cannes Une mosquée visée par une fermeture pour propos antisémites et homophobes

Hongrie Orban joue sa réélection face à une opposition unie

Grèce Le tournage d'une scène de sexe gay sur l'Acropole provoque un tollé

Thérapies de conversion Enquête à Montpellier après la disparition d'un adolescent transgenre

Homoparentalité Au Danemark, une pétition pour légaliser la copaternité dès la naissance

Paris Trois hommes jugés pour le meurtre de Vanesa Campos, prostituée trans

Maroc / Agression sexuelle Le journaliste Soulaimane Raissouni clame son innocence devant la justice

Présidentielle 2022 SOS homophobie refuse la haine anti-LGBTI dans la campagne politique

Sénégal Un chef religieux encourage toutes les démarches légales contre l'homosexualité

Russie 300 Tchétchènes manifestent devant le Conseil de l'Europe contre des arrestations arbitraires

Royaume-Uni La CEDH déboute une requête sur un gâteau de soutien au mariage gay

Allemagne Nomination d'un délégué ministériel chargé de la cause LGBT, une première

Les précédentes Unes

précédent janvier 2022 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris