Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Javier Milei, la tentation libérale-libertaire contre la caste au pouvoir - Argentine

Argentine

Javier Milei, la tentation libérale-libertaire contre la caste au pouvoir

Il porte un blouson de cuir, les cheveux en bataille, donne des "cours d'économie" en public et veut éliminer la Banque centrale : Javier Milei, un économiste libéral-libertaire - pro-mariage gay - de 51 ans fait irruption sur la scène politique argentine, surfant sur le désabusement face à "la caste" au pouvoir.

E-llico.com / Actus

Javier Milei, la tentation libérale-libertaire contre la caste au pouvoir
Argentine

Mis en ligne le 12/11/2021

Tags

Argentine Javier Milei

"Je ne suis pas venu ici pour guider des agneaux, je suis venu réveiller des lions !", lance Javier Milei devant des dizaines de supporteurs, flattés et enthousiastes. "Vive la liberté, bordel !", s'exclame-t-il, en accusant "la caste politique" de tous les maux de l'Argentine, sans distinguer entre droite et gauche, gouvernement et opposition.

Sur une place de Villa Lugano, quartier populaire du sud de Buenos Aires, c'est Javier Milei en campagne, ou plutôt en "classe ouverte d'économie" comme il en donne régulièrement, attirant un public jeune, masculin, issu de toutes les classes sociales. Ils ont en commun un désenchantement face à la gouvernance du pays, englué dans une inflation chronique, l'endettement et pour 40% des habitants, la pauvreté.

Aux législatives partielles de dimanche, qui renouvellent pour partie Sénat et Assemblée, Javier Milei devrait faire son entrée au Parlement comme député. Aux "primaires" de septembre - sorte de répétition générale spécifiquement argentine -, son parti "La Libertad Avanza" (La liberté avance) a créé la sensation en arrivant en troisième position à Buenos Aires avec 13,6% des voix.

Look rebelle de rocker défraîchi - il assure de ne s'être pas coiffé depuis des années - ton volontiers provocateur, verbe virulent voire familier, Javier Milei est un personnage controversé. Auteur de nombreux livres, mais aussi accusé de plagiat d'économistes dans ses chroniques, ce qu'il a assumé, se disant "divulgateur".

Pour lui le libéralisme est une "bataille culturelle". Et se lancer en politique pour intégrer un Parlement qu'il a toujours considéré comme truffé de voleurs "ne signifie pas abandonner la bataille culturelle, mais la mener de l'intérieur", explique-t-il à l'AFP. 

A droite, mais hors système 

"Nous ne créerons jamais de nouveaux impôts, nous n'irons jamais contre la vie, jamais contre la liberté, jamais contre la propriété. Nous allons lancer des projets qui en finiront avec cette pression de l'Etat sur les individus", promet-il. Chez les jeunes, son discours direct, de libération de la prospérité, de libertés individuelles - mariage homosexuel, légalisation de drogues - résonne.

"Il parle sincèrement, il ne tourne pas autour du pot", salue Daniel Quiroz, étudiant venu d'une banlieue modeste de Buenos Aires pour écouter le "cours", à l'issue duquel sont distribués des ouvrages d'économistes. "Aujourd'hui, en Argentine, il y a comme un socialisme large, créé par toute la caste politique. Pour nous, la caste, c'est tout ce qui existe depuis longtemps et ne veut pas quitter le pouvoir", renchérit Matias Miro, militant libertaire de 40 ans.

Javier Milei "se positionne clairement à droite, à la fois économiquement - moins d'État, plus de marché - mais aussi sur d'autres valeurs, comme son opposition à l'avortement" légal depuis 2020, analyse le politologue Diego Reynoso, de l'Université de San Andrés. En même temps, sa croisade contre la "caste politique", qu'il rend responsable de la crise économique et sociale, "le place en dehors du système, lui permet un discours contestataire sur lequel il capitalise".

Et dans le Buenos Aires défavorisé, le discours "moins d'Etat" trouve, paradoxalement, écho. "Il y a là des gens qui ont un emploi formel et qui, malgré leurs efforts, ne s'en sortent pas, et se plaignent des prélèvements. On pourrait penser que ces secteurs demandent plus de pression fiscale, redistributive, mais ce n'est pas le cas". Si le gouvernement de centre gauche risque de devenir minoritaire au Parlement après les élections, l'opposition de centre droit a elle aussi des sueurs froides face à l'émergence de Janvier Milei, dans une capitale où elle détient la mairie depuis 2007.

L'ex-président Maurico Macri (centre droit), qui avait dénoncé en Milei des positions "frisant l'anarchisme", s'est récemment senti obligé d'affirmer que "beaucoup d'idées de Milei sont celles que j'ai toujours exprimées". "Pourquoi choisir une fausse version du libéralisme bas de gamme, quand vous pouvez opter pour la vraie et de grande qualité ?", a répliqué le nouveau phénomène.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Thérapies de conversion Ultime vote au Parlement pour créer un nouveau délit

Eglise catholique L'ex-pape Benoît XVI accusé d'avoir couvert 4 cas de pédocriminalité

Projet de loi Ultime vote du Sénat pour interdire les thérapies de conversion

Homophobie La justice confirme que Twitter doit détailler ses moyens de lutte contre la haine en ligne

Namibie La Cour suprême refuse de reconnaître les mariages gays conclus à l'étranger

Disparition L'acteur Gaspard Ulliel se tue dans un accident de ski à 37 ans

Mode Décès d'Andre Leon Talley, figure du magazine Vogue

Mexique / Foot Les actes homophobes punis de cinq ans d'interdiction de stade

Union européenne Roberta Metsola, anti-IVG mais pro-LGBT, prend la présidence du Parlement européen

Etats-Unis Le lapin de Mike Pence, devenu un symbole des droits LGBT, est mort

Transgenres Pas de poursuites contre les militants ayant manifesté devant le domicile de JK Rowling

Parlement Le projet de loi sur le sport veut renforcer la lutte contre l'homophobie

Justice Eric Zemmour jugé en diffamation en mai 2023 pour des propos sur le mouvement LGBT

Présidentielle Zemmour veut chasser les lobbies LGBT de l'école

Pologne Les députés adoptent un projet de loi interdisant l'information sur les questions LGBT à l'école

Gauche A Lyon, Christiane Taubira en route vers la présidentielle

Football Au moins 2 joueurs par club sont homosexuels, affirme Patrice Evra

Pologne Les femmes ayant collé des affiches de la Vierge Marie avec un arc-en-ciel acquittées en appel

Cannes Une mosquée visée par une fermeture pour propos antisémites et homophobes

Hongrie Orban joue sa réélection face à une opposition unie

Grèce Le tournage d'une scène de sexe gay sur l'Acropole provoque un tollé

Thérapies de conversion Enquête à Montpellier après la disparition d'un adolescent transgenre

Homoparentalité Au Danemark, une pétition pour légaliser la copaternité dès la naissance

Paris Trois hommes jugés pour le meurtre de Vanesa Campos, prostituée trans

Maroc / Agression sexuelle Le journaliste Soulaimane Raissouni clame son innocence devant la justice

Présidentielle 2022 SOS homophobie refuse la haine anti-LGBTI dans la campagne politique

Sénégal Un chef religieux encourage toutes les démarches légales contre l'homosexualité

Russie 300 Tchétchènes manifestent devant le Conseil de l'Europe contre des arrestations arbitraires

Royaume-Uni La CEDH déboute une requête sur un gâteau de soutien au mariage gay

Les précédentes Unes

précédent janvier 2022 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris