Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
La bataille des toilettes continue de faire rage en Caroline du Nord - Etats-Unis / Genre

Etats-Unis / Genre

La bataille des toilettes continue de faire rage en Caroline du Nord

Malgré les nombreux boycotts et critiques émanant depuis des mois de tous les Etats-Unis, la Caroline du Nord n'a pas abrogé mercredi une loi controversée obligeant les personnes transgenres à utiliser les toilettes correspondant à leur sexe à la naissance.

E-llico.com / Actus

La bataille des toilettes continue de faire rage en Caroline du Nord
Etats-Unis / Genre

Mis en ligne le 22/12/2016

Tags

Caroline du Nord Transgenres Toilettes

Sur le même sujet

Vers la fin de la bataille des toilettes en Caroline du Nord
Transgenres
Vers la fin de la bataille des toilettes en Caroline du Nord

"Non à la haine dans mon Etat", pouvait-on lire sur l'une des pancartes brandies par les manifestants qui s'étaient rassemblés dès le début de matinée devant l'Assemblée générale à Raleigh, capitale de cet Etat du sud-est américain.

A l'intérieur, les parlementaires ont débattu pendant plusieurs heures à huis clos sur l'abrogation de cette loi introduite en mars et obligeant les personnes transgenres à utiliser, dans les bâtiments administratifs et les écoles, les toilettes correspondant à leur sexe à la naissance et non à celui auquel elles s'identifient.

En vain. En fin de journée, l'Assemblée a finalement reporté la séance extraordinaire de vote sine die.

"J'espère que nous pourrons travailler ensemble pour parvenir à une décision, car nous ne pouvons pas nous permettre le luxe de continuer à être méprisés par le reste du pays", s'est lamenté le sénateur démocrate Floyd McKissick.

Extrêmement sensible, ce dossier agite la Caroline du Nord depuis des mois. La "bataille des toilettes" a d'ailleurs fortement pesé sur les élections locales, qui ont vu le gouverneur républicain sortant, soutenant la loi, s'incliner le 8 novembre devant un démocrate qui l'avait vigoureusement dénoncé.

600 millions de dollars perdus

Concernant une infime minorité mais fortement symbolique, elle a été jugée discriminatoire par de nombreuses personnalités.

Bruce Springsteen, Cindy Lauper ou encore le Cirque du Soleil ont annulé des représentations dans l'Etat tandis que de grandes institutions sportives, comme la NBA, ont préféré organiser ailleurs leurs rencontres prestigieuses. Le groupe Paypal a lui renoncé à un projet d'investissement et une centaine de dirigeants de grandes entreprises, dont Apple, Bank of America ou Facebook, ont écrit au gouverneur sortant pour protester.

Après les élections, démocrates et républicains étaient finalement parvenus à un accord pour voter sur l'abrogation de la loi, en échange de l'annulation d'une norme municipale de la ville de Charlotte, qui luttait au contraire contre les discriminations.

Mais la proposition démocrate de l'abroger n'a finalement pas reçu assez de soutiens de la part des républicains, qui ont posé une condition à leur vote: interdire aux municipalités d'approuver des normes anti-discriminatoires similaires à celles de Charlotte, "sur les logements publics ou accès aux toilettes, douches et vestiaires", pendant une "période de réflexion".

"Je ne crois pas que cela nous rende les plus de 600 millions de dollars d'investissements perdus", s'est indigné le sénateur Floyd McKissick.

Démonstrations d'intolérance

"La discrimination autorisée par l'Etat est inacceptable", a dit Chris Brook, responsable local de la puissante organisation américaine de défense des droits ACLU.

En Caroline du Nord, les personnes LGBT "ont hâte que ces démonstrations dangereuses d'intolérance cessent", a-t-il écrit dans un communiqué.

Le débat a largement dépassé les frontières de la Caroline du Nord, beaucoup de progressistes estimant aux Etats-Unis que des mesures de ce type ont été adoptées comme une riposte de la part des conservateurs à la consécration du mariage gay par la Cour suprême en 2015.

A l'échelle fédérale, le gouvernement sortant de Barack Obama affirme lui que l'accès aux toilettes du système éducatif public doit se faire selon le sexe auquel un élève s'identifie. Mais l'idée est fermement combattue par plusieurs Etats républicains, qui dénoncent une intromission de l'administration centrale dans leurs affaires et ont entamé des poursuites en justice.

"L'objectif des guerres des toilettes: humilier la majorité normale des Américains", titrait en avril une tribune sur le site d'extrême droite Breitbart, dont le patron à l'époque, Steve Bannon, est maintenant un haut conseiller du président élu Donald Trump.

S'il a multiplié les déclarations jugées discriminatoires pendant la campagne contre d'autres minorités, Donald Trump s'est sur ce sujet montré tolérant, en déclarant que les personnes transgenres devraient pouvoir utiliser les toilettes qu'elles veulent.

La Cour suprême des Etats-Unis est entrée dans le débat en octobre, en annonçant qu'elle déciderait dans quels W.-C. doivent aller les personnes transgenres par le biais du dossier d'un adolescent de Virginie. Une nouvelle affaire ultrasensible qui sera plaidée d'ici fin juin.

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Moyen Orient / Afrique du Nord Une campagne positive pour briser l'isolement des LGBT du monde arabe

Grande-Bretagne Le ministre des Affaires étrangères assure défendre les droits LGBT dans le Commonwealth

Indonésie Les bastonnades pour homosexualité n'auront plus lieu en public

Chine Devant le tollé, le réseau social Weibo renonce à censurer des contenus homosexuels

Toronto Le tueur en série présumé d'homosexuels inculpé d'un 8ème meurtre

Autriche Conchita Wurst révèle sa séropositivité pour couper court au chantage d'un ex-boyfriend

Festival de Cannes Le jury de la Queer Palm présidé par la productrice française Sylvie Pialat

Médias / Sport W9 suspend un de ses commentateurs de foot après des propos homophobes

Australie / Rugby Les propos homophobes de Folau continuent de susciter la polémique

Mémoires François Hollande regrette de ne pas avoir ouvert la PMA aux couples lesbiens

Espagne Le meurtrier néo nazi d'un homosexuel espagnol retrouvé en Colombie 18 ans après les faits

Etats-Unis Le futur secrétaire d'Etat interrogé sur ses propos homophobes

Abus sexuels La justice se penche sur Kevin Spacey à Londres et Los Angeles

Canada Le tueur en série d'homosexuels inculpé d'un septième meurtre

France Vers une proposition de loi pour interdire les thérapies de conversion de l'homosexualité

Val d'Oise Quatre jeunes tendaient des guets-apens à des homosexuels

People Ronan Farrow, fils de Woody Allen et Mia Farrow, fait son coming-out

Eglise catholique Macron se met à dos les assos LGBT pour avoir dit que l'Église accompagne les familles homosexuelles

Vatican Le pape reçoit un Français grièvement blessé en défendant un couple s'embrassant

Presse gay Têtu a accumulé plus de 230.000 euros de dettes lors de sa relance ratée

Royaume-Uni Le prince Harry et Meghan Markle encouragent les dons contre le VIH comme cadeau de mariage

Religion / Etat Christine Boutin salue le discours d'Emmanuel Macron sur les catholiques

Loi Asile et immigration L'Assemblée nationale vote un amendement pour protéger les demandeurs d'asile LGBT

Algérie Un homosexuel agressé et torturé

Football féminin L'ancienne attaquante des Bleues Marinette Pichon revient sur son homosexualité dans une autobiographie

Médias gay Têtu à nouveau en liquidation judiciaire

Tchétchénie Un an après les persécutions d'homosexuels, justice n'a toujours pas été rendue aux victimes

Rugby La star australienne Israel Folau estime que les homosexuels doivent aller en enfer

Statut sérologique VIH Actions Traitements alerte sur la confidentialité des données sur les applis de rencontre

Agenda LGBT

MonterDescendre

Paris Fetish Le programme de la 5e édition, du 24 au 27 mai 2018

Prévention VIH The Kills, Amadou & Mariam, Django Django rejoignent Solidays

Paris Fetish 2018 LTX Project, l'image de Paris Fetish

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, de retour le 26 mai

Bande dessinée Love is love, une anthologie en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando

Sex store RoB... et plus encore !

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Sex store en ligne Découvrez Menstore.com !

Les précédentes Unes

précédent avril 2018 suivant
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour GEL J-LUBE
chez RoB Paris
LOT COCKRINGS
16.00 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez Menstore
COCKRING TANTUS
12.00 €
Voir l'offre pour COCKRING TANTUS
chez RoB Paris
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Mentoyz
GEL SPUNK
15.00 €
Voir l'offre pour GEL SPUNK
chez RoB Paris
LOT POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT POPPERS
chez Menstore
OXBALLS
8.50 €
Voir l'offre pour OXBALLS
chez RoB Paris
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
JUNGLE JUICE
15.00 €
Voir l'offre pour JUNGLE JUICE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
JOCKSTRAP
49.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
COCKRING
25.00 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
CAGE CHASTETE
84.00 €
Voir l'offre pour CAGE CHASTETE
chez RoB Paris
SHORT BACKZIP
65.00 €
Voir l'offre pour SHORT BACKZIP
chez VestiaireGay
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore