Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
La cocaïne poursuit sa percée et l'héroïne débarque dans certaines régions - Drogues

Drogues

La cocaïne poursuit sa percée et l'héroïne débarque dans certaines régions

La cocaïne continue sa percée, l'héroïne arrive dans certaines régions: ces deux drogues phares des années 90 se retrouvent dans plusieurs villes de France, selon une étude de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publiée mardi.

 

E-llico.com / Santé / VIH

La cocaïne poursuit sa percée et l'héroïne débarque dans certaines régions
Drogues

Mis en ligne le 19/12/2017

Tags

Drogues

A partir de la seconde moitié des années 90, la cocaïne a commencé à se diffuser auprès de populations diverses, en dépit d'un prix de plus en plus élevé (85 euros le gramme en 2016-2017, contre 67 euros en 2010).

"Pendant plusieurs années, les usagers s'en étaient détournés en raison d'une baisse de pureté de la cocaïne, devenue d'assez mauvaise qualité, poussant les usagers à aller vers d'autres produits", a expliqué à l'AFP Agnès Cadet Taïrou, épidémiologiste et spécialiste de la veille sur les phénomènes émergents à l'OFDT.

Désormais plus "pure", cette poudre blanche, venue des Antilles et de Guyane, séduit un public hétéroclite qui va des "personnes insérées" aux précaires, en passant par les fêtards, relève l'OFDT dans son étude sur les Tendances récentes et nouvelles drogues, dite "Trend".

Et les occasions pour la consommer se multiplient: dans des "fêtes" mais aussi, fait nouveau, aux "apéros" ou dans des "cadres non festifs", indique l'experte, qui souligne la présence de cocaïne dans toutes les villes où a été menée l'enquête, en particulier à Bordeaux, Lille, Metz ou Rennes.

Autre tendance notable: celle de la poussée de l'héroïne, "dont la consommation a émergé en France à la fin des années 60, dans les milieux étudiants et de la contre-culture" avant de s'élargir "aux quartiers populaires et à la banlieue", rapporte Michel Gandilhon, chargé d'études à l'OFDT.

Historiquement plus présente dans le Nord (en raison de la proximité avec les marchés belges et néerlandais, "deux grands pays de stockage en provenance de la route des Balkans", selon l'enquête), cette poudre blanche ou brunâtre - qui se sniffe, se fume ou s'injecte - se retrouve désormais dans le Sud (dans les quartiers nord de Marseille, à la cité du Mirail à Toulouse, ou encore à Bordeaux).

Selon les données relevées, de nouvelles filières albanophones sont apparues en Rhône-Alpes et à Lyon, où elles détiennent jusqu'à 90% du marché, avec des points de vente dans les rues d'Annemasse, Annecy ou Villeurbanne, par exemple.

Risques sanitaires

"L'héroïne doit être surveillée avec une extrême attention", insiste M. Gandilhon, pointant du doigt son caractère "addictogène". "L'héroïne revient régulièrement par périodes, en fonction de l'offre et de la demande", insiste le Dr Mario Blaise, du centre médical Marmottan (XVIIe arrondissement parisien) en charge des toxicomanes.

Fabrice Olivet, membre de l'association Autosupport des usagers de drogue (Asud), écarte la crainte d'un risque sanitaire majeur: "Les nouveaux usages d'héroïne issus de la scène festive" s'orientent "vers la chasse au dragon (fumer) et le sniff", et moins vers l'injection, qui est encore "liée dans la mémoire collective à l'épidémie du sida".

Par ailleurs, les usagers sont aujourd'hui informés des "techniques d'injection à moindre risque", souligne M. Olivet. Pour Michel Gandilhon, le risque existe cependant: "Aux Etats-Unis, où environ 14.000 personnes sont décédées l'an dernier d'une overdose, on parle d'épidémie".

En outre, l'inquiétude est grande pour les autorités qui redoutent que certaines personnes qui prennent des traitements aux opiacés (quelque 180.000 personnes en France) ne reviennent vers cette drogue dure et que de nouveaux consommateurs soient séduits.

Les conséquences sanitaires de la cocaïne se font, elles, déjà sentir. Dans une note, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) s'est inquiétée d'une hausse des hospitalisations en urgence pour des "symptômes cardio-vasculaires, neurologiques, psychiatriques, convulsions ou comas...".

Pour Agnès Cadet Taïrou de l'OFDT, "ces phénomènes s'expliquent par la circulation d'un produit plus pur, mais aussi par l'augmentation du nombre de personnes qui prennent de la cocaïne, et par une consommation couplée avec de l'alcool".

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

serge34

Disons les choses, un certain monde de la nuit ,quelque soit l orientation sexuelle , est complaisant avec l alcool et la drogue également! Y en a un peu marre de passer pour des moralisateurs alors qu il suffirait parfois que les gens soient plus " responsables" car le slogan de 68 " il est interdit d interdire" appelait en vérité une certaine intelligence et pas du n importe quoi! Puisque certaine personne claironne leur indépendance réfléchis , qu elles assument d avantage leur inconséquence vis à vis des stupéfiants !

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Paris Le président d'Urgence Homophobie victime d'une agression

Agressions homophobes à Tarbes Pour leur défense, les accusés évoquent l'argent facile

Nommé à la Culture Franck Riester, second ministre gay du gouvernement

Reproduction Des souriceaux nés de souris de même sexe

15ème arrondissement Encore une agression homophobe à Paris

Homoparentalité François Bayrou soutient la reconnaissance des enfants nés de GPA

Justice Accusé de viol par l'écrivain Edouard Louis, son agresseur présumé renvoyé en correctionnelle

Politique Brigitte Macron menace l'auteur des rumeurs sur l'homosexualité de son mari

PMA pour toutes SOS Homophobie appelle la majorité silencieuse à se mobiliser

Don de sang L'Assemblée maintient la différence de traitement pour les donneurs homosexuels

Tribune / Campagne Les partisans de la PMA pour toutes donnent de la voix

Brésil / Extrême droite Marine Le Pen excuse les propos homophobes et misogynes de Bolsonaro

Syndicat / FO Jean-Claude Mailly se dit sidéré d'être fiché en interne comme homophobe

Irlande du Nord Une boulangerie fondée par la Cour suprême à refuser un gâteau arborant un message gay

France Le Défenseur des droits critique la politique anti-discriminations LGBT du gouvernement

PMA pour toutes Les associations LGBT exaspérées par les tergiversations d'Emmanuel Macron

PMA pour toutes SOS Homophobie appelle à un débat rationnel et apaisé sur la PMA

Polémique Le philosophe Michel Onfray empêtré dans des propos homophobes anti-Macron

Etats-Unis Les organisations LGBT inquiètes après la confirmation du juge Kavanaugh à la Cour suprême

Brésil / Présidentielle Le candidat homophobe largement en tête au 1er tour

Roumanie Oui massif à l'interdiction du mariage gay lors du référendum invalidé par l'abstention

Roumanie L'abstention fait échouer le référendum contre le mariage gay

Paris Nouvelle agression homophobe dans le 19e arrondissement

Homophobie Christiane Taubira chante Aznavour en recevant le prix Tolerantia 2018

GPA et mère d'intention La Cour de cassation attend l’avis de la CEDH

Justice La subvention municipale au centre LGBT à nouveau autorisée par la justice

Roumanie / Référendum Droits des homosexuels : l'Europe coupée en deux

Don du sang En commission, les députés suppriment une discrimination touchant les donneurs homosexuels

Egalité Exclure les lesbiennes de la PMA n'est pas une discrimination pour le Conseil d'Etat

Roumanie Un référendum contre le mariage gay dans un climat délétère

Agenda LGBT

MonterDescendre

E-commerce Une nouvelle version du site rob-paris.com

Sex store RoB... et plus encore !

Paris 3ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT

Paris - 30 Juin La Marche des fiertés défilera contre les discriminations dans le sport

Communauté Paris Fetish 2018 ; la génération 3.0 au rendez-vous

Prévention VIH The Kills, Amadou & Mariam, Django Django rejoignent Solidays

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, c'est le 26 mai !

Demandez le programme ! Les 5 ans de Paris Fetish, du 24 au 27 mai

Paris Fetish 2018 LTX Project, l'image de Paris Fetish

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, de retour le 26 mai

Bande dessinée Love is love, une anthologie en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Les précédentes Unes

précédent octobre 2018 suivant
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

PROMO JOCK
31.50 €
Voir l'offre pour PROMO JOCK
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
PROMO JOCK
35.10 €
Voir l'offre pour PROMO JOCK
chez RoB Paris
MILKING MACHINE
779.00 €
Voir l'offre pour MILKING MACHINE
chez Mentoyz
PROMO JOCK
35.10 €
Voir l'offre pour PROMO JOCK
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
PROMO JOCK
35.10 €
Voir l'offre pour PROMO JOCK
chez RoB Paris
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
PROMO JOCK
58.50 €
Voir l'offre pour PROMO JOCK
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
PROMO JOCK
58.50 €
Voir l'offre pour PROMO JOCK
chez RoB Paris
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
PROMO JOCK
21.51 €
Voir l'offre pour PROMO JOCK
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
PROMO JOCK
21.60 €
Voir l'offre pour PROMO JOCK
chez RoB Paris
PROMO JOCK
49.50 €
Voir l'offre pour PROMO JOCK
chez RoB Paris
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore