Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
La Cour suprême prend la décision historique de dépénaliser l'homosexualité - Inde

Inde

La Cour suprême prend la décision historique de dépénaliser l'homosexualité

Le combat pour l'égalité des droits de la communauté LGBT a franchi jeudi un cap historique avec la dépénalisation de l'homosexualité par la Cour suprême d'Inde, deuxième nation la plus peuplée au monde.

E-llico.com / Actus

La Cour suprême prend la décision historique de dépénaliser l'homosexualité
Inde

Mis en ligne le 06/09/2018

Tags

Inde Dépénalisation

Sur le même sujet

<I>Je ne suis plus un criminel</I>
Inde / Dépénalisation de l'homosexualité
Je ne suis plus un criminel
La presse indienne salue la dépénalisation de  l'homosexualité
Inde
La presse indienne salue la dépénalisation de l'homosexualité
La communauté LGBT indienne célèbre la dépénalisation de l'homosexualité dans la liesse
Asie
La communauté LGBT indienne célèbre la dépénalisation de l'homosexualité dans la liesse

La plus haute instance judiciaire de ce pays d'Asie du Sud de 1,25 milliard d'habitants a jugé illégal un vieil article de loi condamnant les relations sexuelles entre personnes de même sexe. Cette disposition "était devenue une arme de harcèlement contre la communauté LGBT", a déclaré le président de la Cour suprême Dipak Misra.

Des images diffusées à la télévision indienne montraient des militants de la cause homosexuelle pleurant des larmes de joie et tombant dans les bras les uns des autres durant la lecture du jugement.

Selon le code pénal indien datant de l'ère coloniale britannique, l'homosexualité était sur le papier passible de prison à vie. Dans les faits toutefois, les poursuites judiciaires pour relation sexuelle entre personnes de même sexe étaient rarissimes.

Au centre d'une bataille judiciaire à multiples rebondissements entamée il y a près de vingt ans, l'article 377 du code pénal prohibait tout "rapport charnel contre l'ordre de la nature".

Un panel de cinq juges de la Cour suprême avait entendu en juillet les arguments de plaignants homosexuels, parmi lesquels plusieurs célébrités, qui soutenaient que cet article était contraire à la Constitution indienne.

Le gouvernement nationaliste hindou de Narendra Modi, conservateur sur les sujets sociétaux, avait choisi de ne pas se positionner sur la question et laissé la dépénalisation de l'homosexualité à l'appréciation de la justice.

Si une scène homosexuelle discrète mais vibrante existe dans les grandes villes d'Inde, comme Delhi ou Bombay, les rapports sexuels entre hommes ou entre femmes restent toujours très mal vus dans la société indienne.

De nombreux Indiens, notamment dans les zones rurales où réside 70% de la population, considèrent l'homosexualité comme une maladie mentale. Certains la mettent même sur un pied d'égalité avec la zoophilie.

Marathon judiciaire

La dépénalisation de l'homosexualité avait été prononcée une première fois en Inde en 2009 par la Haute Cour de Delhi, un jugement salué à travers le monde. Pourtant, en 2013, renversement de situation: la Cour suprême casse cette décision pour des raisons légalistes.

Deux juges de l'institution estiment à cette occasion qu'il est du ressort du législateur, et non de la justice, de faire évoluer la loi sur ce sujet.

Ce retour en arrière cause un grand émoi parmi les défenseurs de la dépénalisation, qui engagent alors de nouveaux recours judiciaires.

La dépénalisation ordonnée jeudi par cette même Cour suprême était largement escomptée par les observateurs. Sa jurisprudence ces dernières années penchait en effet en sa faveur, avec notamment la reconnaissance d'un troisième genre pour les transgenres et la sanctuarisation du droit à la vie privée.

"C'est la première étape de l'histoire de beaucoup d'autres pays qui ont d'abord dépénalisé les relations homosexuelles, autorisé les unions civiles puis le mariage", estimait lors d'une récente interview à l'AFP Keshav Suri, propriétaire d'une chaîne d'hôtels de luxe figurant parmi les plaignants devant la Cour suprême.

"C'est une longue bataille pour arriver à l'égalité des droits mais je suis sûr que nous y arriverons à la fin", avait-il déclaré.

L'Inde devient le 124e État du monde où les actes homosexuels ne sont pas ou plus criminalisés, selon des chiffres de l'Association internationale des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexes.

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Football La ministre des Sports insiste sur la possibilité d'interrompre les matches en cas d'homophobie

Football Contre l'évidence, les supporters lensois nie le caractère homophobe de leurs insultes

Brunei Une coalition internationale dénonce la peine de mort pour homosexualité

Football La justice ouvre une enquête après des injures homophobes lors du match Lens-Valenciennes

Etats-Unis La Cour suprême refuse d'examiner le recours d'un condamné à mort gay

Russie Une transgenre remporte une victoire surprise devant la justice

Villejuif Un jeune gay se tue en cherchant à échapper à son agresseur

Asie En Corée du Sud, les soldats gays menacés de triple peine

USA / Présidentielle Pete Buttigieg, star montante des démocrates, a lancé officiellement sa candidature

Vatican L'analyse de Benoît XVI sur la pédophilie dans l'église sous une pluie de critiques

Justice Deux mineurs qui dépouillaient des homosexuels rencontrés sur Grindr mis en examen

Réseaux sociaux Agnès Cerighelli poursuivie par Aides et SOS homophobie pour ses propos homophobes

Eglise catholique Pour Benoît XVI, les scandales de pédophilie s'expliquent par la révolution sexuelle des années 60

Viol présumé Pierre Palmade mis hors de cause après sa garde à vue

Rugby L’Australie renvoie son joueur star Israel Folau après de nouveaux propos homophobes

Lapidation des homosexuels Le chef de la diplomatie britannique annule un évènement au Dorchester

USA / Présidentielle Pete Buttigieg a évoqué les conditions de son coming out dans un discours

Visibilité Têtu lance un forum pour les LGBT en entreprise

Transphobie Un homme jugé le 22 mai pour l'agression de Julia

Parentalité Les enfants nés de GPA doivent avoir deux parents légaux, selon la CEDH

Outing Le fils du sultan de Brunei serait gay selon le blogueur Perez Hilton

Etude 4 homosexuels sur 10 n'indiquent pas leur orientation sexuelle à leur médecin

Agression de Julia Rassemblement à Paris, un suspect de nouveau interpellé

Etats-Unis Taylor Swift fait un don de 113.000 dollars à une organisation LGBT du Tennessee

Transgenres Julia, agressée à Paris, sort la transphobie de l'ombre

International L'Eglise sollicitée pour condamner la criminalisation de l'homosexualité

Pays-Bas L’Église catholique gênée par le coming out d’un prêtre

Homophobie d'Etat Effrayée par la charia, la communauté LGBT de Brunei pense au départ

Sidaction 2019 4,5 millions d'euros de promesses de dons, en hausse par rapport à 2018

Religion Les Mormons autorisent le baptême des enfants de couples homosexuels

Les précédentes Unes

précédent avril 2019 suivant
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
JOCKSTRAP
26 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
COMBI SEXY
65 €
Voir l'offre pour COMBI SEXY
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
JOCKSTRAP
35 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
ASPIRE TETONS
19 €
Voir l'offre pour ASPIRE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris