Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
La place de Sens commun fait grincer des dents à droite - Présidentielle / Fillon

Présidentielle / Fillon

La place de Sens commun fait grincer des dents à droite

L'éventuelle participation de Sens commun à un gouvernement en cas de victoire de François Fillon et la place croissante prise par cette émanation de la Manif pour tous à droite inquiètent certains ténors LR.

E-llico.com / Actus

La place de Sens commun fait grincer des dents à droite
Présidentielle / Fillon

Mis en ligne le 20/04/2017

Tags

Présidentielle Fillon Manif pour tous Sens commun

Sur le même sujet

Ni François Fillon, ni Marine Le Pen n'ont répondu à SOS homophobie
Présidentielle / LGBT
Ni François Fillon, ni Marine Le Pen n'ont répondu à SOS homophobie
Fillon veut une majorité allant de Sens Commun à François Baroin
Présidentielle
Fillon veut une majorité allant de Sens Commun à François Baroin
Christophe Beaugrand prend position contre François Fillon et Sens commun
Présidentielle / People
Christophe Beaugrand prend position contre François Fillon et Sens commun
Des membres de Sens commun pourraient participer à un gouvernement Fillon
Présidentielle
Des membres de Sens commun pourraient participer à un gouvernement Fillon

"Pourquoi pas?". François Fillon n'a pas fermé la porte ce week-end à des ministres issus de ce mouvement, s'il était élu président. Issu de la Manif pour tous, qui a contesté la loi autorisant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe en 2013, Sens commun revendique actuellement quelque 10.000 adhérents.

Jean-Pierre Raffarin, ex-Premier ministre et ancien soutien d'Alain Juppé à la primaire, a laissé percer son inquiétude mercredi: "Je veille à ce que les principes républicains soient respectés, c'est pour ça que, comme Alain Juppé, je ne souhaiterais pas que Sens commun dicte sa ligne au gouvernement". Et d'ajouter: "Je souhaite que personne ne dicte une ligne autre que celle du projet de François Fillon pour lequel je vote", "pas plus les cathos ou les francs-maçons".

Le candidat de la droite à la présidentielle a précisé qu'il voulait une majorité allant de Sens commun au chiraquien François Baroin. "Cette façon qu'ont une partie des commentateurs et des élites politiques de classer les Français et de jeter une forme de discrédit sur certains d'entre eux est insupportable", a protesté François Fillon.  Souvent cité comme Premier ministrable, François Baroina mis en avant ses engagements "pour une laïcité d'égal niveau" mais aussi déclaré n'avoir "aucun a priori" sur Sens Commun. Les critiques, "c'est un peu de la caricature et de la surpondération du rôle et du poids de Sens Commun", a plaidé un élu LR pas filloniste historique, selon lequel "il n'y a pas de malaise".

Le soir, à TF1, il a précisé que la sensibilité de Sens commun n'était pas la sienne mais qu'il ne fallait "pas jeter le discrédit" sur ce mouvement.

"Ma majorité ira de Sens commun à Nathalie Kosciusko-Morizet", a réaffirmé l'ex-Premier ministre sur TF1, rappelant que dans le premier gouvernement qu'il avait constitué avec Nicolas Sarkozy, "il y avait Alain Juppé, il y avait Christine Boutin, ça ne posait de problème à personne".

"Les gens de Sens commun ont été assez loyaux et fidèles dans des moments difficiles", a également affirmé ce député LR de Paris, dans une allusion à ses ennuis judiciaires.

Pour le juppéiste et ancien ministre Dominique Bussereau, la pilule Sens commun ne passe cependant pas: "L'arrivée de Sens commun au sein du parti LR a été une erreur, sa présence dans un gouvernement serait une faute".

Porte-parole du mouvement, Madeleine de Jessey, co-fondatrice des Veilleurs, figure dans les "orateurs nationaux" pour la campagne présidentielle et fait des réunions publiques partout en France. Début mars, lors du rassemblement au Trocadéro où François Fillon a sauvé sa candidature, Sens commun était déjà montré du doigt.

"Non, Sens commun n'est pas un groupuscule identitaire et religieux qui menace les fondements de la République", avait protesté Christophe Billan, président du mouvement, quelques jours plus tard.

"Ce rassemblement a fait l'objet d'une double instrumentalisation: une instrumentalisation par les centristes, juppéistes, lemairistes pour délégitimer Fillon. Et une instrumentalisation de la part des responsables de Sens commun eux-mêmes: ils ont sans doute été très actifs dans cette mobilisation, en tout cas ils l'ont utilisée pour dire 'à droite, rien n'est possible sans nous'", décrypte Yann Raison du Cleuziou, chercheur en sciences politiques, spécialiste du catholicisme.

Entre les deux tours de la primaire de la droite, Alain Juppé avait, lui, lancé: "Moi je me sens plus proche du Pape François que de la Manif pour tous", visant clairement Sens commun.  Et depuis,plusieurs sources LR s'étonnent et se lâchent en coulisses sur le poids pris par ce mouvement.

"Il y a toujours eu des catholiques pratiquants adhérents et militants UMP, sauf que, jusqu'à la Manif pour tous, ils ne demandaient rien en échange de leur soutien", explique Yann Raison du Cleuziou. Des militants du mouvement ont été élus sur des listes LR aux dernières régionales, commeAnne Lorne à Lyon ou Sébastien Pilard ex-président du mouvement dans les Pays-de-la Loire.

"Ils sont dans une stratégie d'entrisme, de lobbying interne et de compromis, avec l'idée de faire alliance avec ceux qui sont en capacité de gagner, tout en sachant parfaitement qu'ils ne pourront pas appliquer de A à Z leur programme et qu'il faudra mettre de l'eau dans leur vin", selon Yann Raison du Cleuziou.

(Source AFP)

 

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Olivier

Sens commun c'est comme un béret: ça n'a pas de sens.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Présidentielle / People Christophe Beaugrand prend position contre François Fillon et Sens commun

Présidentielle Fillon veut une majorité allant de Sens Commun à François Baroin

Tchétchénie Le journal russe qui a révélé les persécutions anti-gay menacé

International Washington s'alarme des persécutions d'homosexuels en Tchétchénie

Présidentielle Des membres de Sens commun pourraient participer à un gouvernement Fillon

Transphobie Dépôt de plainte après l'agression d'une militante transgenre devant le Centre LGBT à Paris

Tuerie homophobe La femme du tueur d'Orlando a plaidé non coupable

Tchétchénie Les Affaires étrangères, Macron et Hamon réagissent aux persécutions anti-gays

Hongrie Abrogation du décret d'un maire d'extrême droite ciblant les musulmans et les gays

Nancy Un candidat d’extrême droite condamné pour provocation à la haine homophobe

Présidentielle SOS homophobie interpelle les candidats sur la situation des homosexuels en Tchétchénie

Archéologie Les amants de Pompéi étaient deux hommes

Etats-Unis Le maire ouvertement gay de Seattle se défend d'accusations d'agression sexuelle sur mineur

Scandales Pourquoi tant d'abus sexuels dans le sport: ?

Paris Agression transphobe devant le Centre LGBT de Paris Ile de France

Indonésie Un couple homosexuel menacé d'être puni publiquement de 100 coups de canne

Pays-Bas Manifestations dans plusieurs villes après l'attaque d'un couple gay

Fédération de Russie L'Europe et les USA condamnent les persécutions anti-LGBT en Tchétchénie

Russie / Homophobie La justice russe interdit une photo de Vladimir Poutine maquillé

Changement d'état civil La CEDH condamne les obligations imposées en France aux transgenres

Sondage Le mariage pour tous événement le plus marquant du quinquennat Hollande

Etats-Unis Un tribunal américain interdit la discrimination au travail des homosexuels

Eglise catholique Le Vatican a accueilli le Premier ministre luxembourgeois et son mari lors d'une réception

Espagne / Catalogne Agression homophobe potentiellement mortelle à Sitges

Fédération de Russie De nouvelles révélations sur la persécution des homosexuels en Tchétchénie

Tunisie Mobilisation en faveur du réalisateur tunisien Karim Belhaj, emprisonné pour homosexualité

Transgenres / Changement d'état civil Les associations trans dénoncent une discrimination relative au livret de famille

Allemagne / Elections Une écrasante majorité des Allemands en faveur du mariage gay

Lyon Les associations manifestent contre la baisse des subventions régionales

Vietnam Les trans contraints au marché noir et à l'automédication

Les précédentes Unes

précédent avril 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Publicité

Shopping

LOT 3 COCKRINGS
8.50 €
Voir l'offre pour LOT 3 COCKRINGS
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
LOT DE POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT DE POPPERS
chez Mentoyz
HARNAIS SAMOURAI
95.00 €
Voir l'offre pour HARNAIS SAMOURAI
chez RoB Paris
JOCKSTRAP ANTON
30.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP ANTON
chez VestiaireGay
POIRE A LAVEMENTS
19.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
MASTURBATEUR
24.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
FULL ZIP X-TENSION
139.00 €
Voir l'offre pour FULL ZIP X-TENSION
chez RoB Paris
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Menstore
BANDEAU OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour BANDEAU OCCULTANT
chez Mentoyz
SHORT SNIPER
59.00 €
Voir l'offre pour SHORT SNIPER
chez VestiaireGay
LOT 3 POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT 3 POPPERS
chez Menstore
MASTURBATEUR
59.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
GANT DOIGTS
59.50 €
Voir l'offre pour GANT DOIGTS
chez RoB Paris
OEUF VIBRANT COLT
13.00 €
Voir l'offre pour OEUF VIBRANT COLT
chez Menstore