Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
L'offensive ou le profil bas; la difficile stratégie des démocrates face à Trump - Etats-Unis / Présidentielle

Etats-Unis / Présidentielle

L'offensive ou le profil bas; la difficile stratégie des démocrates face à Trump

"Raciste", "sexiste", "menteur pathologique": Bernie Sanders est entré dans la course à la Maison Blanche avec des mots très durs contre Donald Trump, tandis que d'autres candidats démocrates prenaient plus de précautions, illustrant un dilemme stratégique. 

E-llico.com / Actus

L'offensive ou le profil bas; la difficile stratégie des démocrates face à Trump
Etats-Unis / Présidentielle

Mis en ligne le 21/02/2019

Tags

Etat-Unis Présidentielle Parti démocrate Bernie Sanders

Faut-il répondre au président républicain, habile communicant qui dégaine facilement les surnoms, ou l'ignorer? Face caméra, l'air solennel, Bernie Sanders n'a pas attendu 20 secondes dans la vidéo annonçant sa candidature pour qualifier Donald Trump de "président le plus dangereux de l'Histoire moderne américaine". "C'est un raciste, un sexiste, un homophobe, un xénophobe", a asséné le sénateur âgé de 77 ans.

Dans le même souffle, l'ex-candidat malheureux à l'investiture démocrate en 2016 a présenté les grandes lignes de son programme. Attaquer Donald Trump - maître dans l'utilisation de Twitter - tout en offrant une vision d'avenir: c'est le délicat jeu d'équilibriste que la dizaine de candidats à l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine de novembre 2020 va devoir maîtriser.

"Nous disons depuis longtemps qu'il est très important pour les démocrates de ne pas simplement s'opposer à Trump mais aussi d'offrir une vision positive et un programme bien à eux", soulignait récemment Jon Favreau, ex-responsable des discours du président démocrate Barack Obama, dans son influent podcast "Pod Save America". "Bernie le dingue vient d'entrer dans la course. Je lui souhaite bien du succès!", a lancé le président républicain sur Twitter mercredi matin.

Les Obama aussi

Si la salve abrasive de Bernie Sanders contraste avec les débuts de campagne moins offensifs des autres candidats, c'est que ce dernier peut se le permettre car il bénéficie déjà d'une grande notoriété après sa bataille survoltée contre Hillary Clinton en 2016, et caracole en tête des premiers sondages.

Le meneur "doit agir comme s'il était déjà le seul dans l'arène", c'est pourquoi Bernie Sanders s'est "présenté comme s'il était seul contre le président", remarque Dante Scala, professeur de sciences politiques à l'université du New Hampshire.

Face à Donald Trump et un électorat particulièrement divisé, les candidats moins connus que Bernie Sanders tâtonnent encore, optant souvent pour un message optimiste, plus loin du ring politique.

"Ce n'est jamais une mauvaise stratégie de commencer sur une note positive, surtout quand on se présente" aux électeurs, reconnaît Dante Scala. Mais s'ils n'ont pas encore déployé d'attaque aussi frontale, certains n'ont pas hésité pour autant à tacler le président, à la grande joie de la base démocrate, très remontée.

A Donald Trump qui moquait son annonce de candidature sous la neige, en mettant en doute au passage la réalité du changement climatique, la sénatrice plutôt centriste Amy Klobuchar a répondu directement sur Twitter: "la science est de mon côté", avant de lancer avec humour: "Et je me demande comment vos cheveux s'en tireraient dans le blizzard".

Quant à Elizabeth Warren, la sénatrice progressiste, elle n'a pas épargné les coups lors de son annonce de candidature, elle qui fait régulièrement les frais des railleries de Donald Trump. Le républicain la surnomme "Pocahontas", moquant les très lointaines origines amérindiennes qu'elle revendique. "Nous savons tous que l'administration Trump est la plus corrompue de mémoire récente", a-t-elle notamment dit, même si les critiques du président n'ont pas occupé une aussi grande place que chez Bernie Sanders.

"Tôt ou tard, ils attaqueront tous Trump", prédit Tobe Berkovitz, professeur en communication à l'université de Boston. "A ce stade, il n'y a pas de raison de choisir la voie la plus noble mais en même temps", la défaite de la démocrate Hillary Clinton face au milliardaire en 2016 "a démontré que ce n'était pas une stratégie gagnante de ne faire qu'attaquer Trump à 100%", insiste-t-il.

La politique américaine a toujours été très dure, même sous Barack Obama, explique Tobe Berkovitz, qualifiant de "mythe" le message de Michelle Obama qui avait appelé en 2016 à s'élever face aux coups bas de Donald Trump. "Les Obama aussi faisaient dans les coups bas, ils le faisaient juste de façon plus présentable", estime-t-il. Mais Donald Trump "a traîné une scène politique déjà malséante encore plus bas que ce l'on pensait possible".

Rédaction avec AFP


> Publicité <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Estonie Les minorités préoccupées par des discussions de coalition avec l'extrême droite

Etats-Unis 80% des infections au VIH par des gens ignorant leur statut ou pas traités

Homophobie À Lyon, une bande de filles agresse un couple de femmes

Gilets jaunes La plaque commémorative dédiée au policier gay Xavier Jugelé vandalisée

Homophobie Trois jeunes en détention pour une tentative de meurtre homophobe à Drancy

Réseaux sociaux La chute de Tumblr après l'interdiction du porno

International Le premier ministre gay irlandais rencontre Mike Pence accompagné de son petit ami

USA L'acteur Jussie Smollett plaide non coupable de fausse plainte

Brésil Hommages à l'élue homosexuelle Marielle Franco, un an après son assassinat

Réparations L'Allemagne indemnise les personnes ayant fait l'objet d'une enquête en vertu de lois anti-gay

Sondage Une majorité d'Américains soutient la loi contre la discrimination des personnes LGBT

Eglise catholique Le cardinal homophobe George Pell condamné à six ans de prison pour pédophilie

Homophobie L'Ecole de journalisme de Lille renforce ses mesures contre le harcèlement après des chants homophobes

Interview / Presse Bilal Hassani raconte pourquoi il a longtemps été refusé par les maisons de disques

Affaire WikiLeaks Chelsea Manning de nouveau en prison pour refus de témoignage

Brésil 2 policiers arrêtés pour l'assassinat de la militante LGBT Marielle Franco

Egypte Une détenue transgenre risque des mauvais traitements

PMA Le projet de loi en Conseil des ministres avant l'été, selon Agnès Buzyn

PMA pour toutes Tribune de parlementaires LREM contre le sexisme et l'homophobie avec Agnès Thill en ligne de mire

Etats-Unis Le 1er mariage gay officialisé cinq décennies plus tard

Eglise catholique Barbarin, ou la chute d'un prélat ultra conservateur

Brésil Jair Bolsonaro publie une vidéo de golden shower pour discréditer les gays et le carnaval

Eglise catholique / Pédophilie Condamné à 6 mois de prison avec sursis pour non-dénonciation, Mgr Barbarin annonce sa démission

Malaisie Le ministre malaisien du tourisme affirme que les homosexuels n'existent pas dans son pays

Elections municipales Mounir Mahjoubi (LREM) officialise sa candidature aux municipales à Paris

Tourisme LGBT Le guide Spartacus publie son classement 2019 des destinations les plus gay-friendly

Internet Larcher appelle à une reconquête des réseaux sociaux, parfois déversoir de haines

Etats-Unis Le pâtissier homophobe et l'Etat du Colorado signent la trêve

Historique Le sida en dix grandes dates

Sida Deuxième cas mondial de rémission d'un patient atteint du VIH

Agenda LGBT

MonterDescendre

Anniversaire RoB Paris : 14 ans de plaisir fetish

Paris Fetish # 6 Six, sex & fun

Sportswear / Fetish Maskulo, le look ultra-viril

E-commerce Une nouvelle version du site rob-paris.com

Sex store RoB... et plus encore !

Paris 3ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT

Paris - 30 Juin La Marche des fiertés défilera contre les discriminations dans le sport

Communauté Paris Fetish 2018 ; la génération 3.0 au rendez-vous

Prévention VIH The Kills, Amadou & Mariam, Django Django rejoignent Solidays

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, c'est le 26 mai !

Demandez le programme ! Les 5 ans de Paris Fetish, du 24 au 27 mai

Paris Fetish 2018 LTX Project, l'image de Paris Fetish

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, de retour le 26 mai

Bande dessinée Love is love, une anthologie en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Les précédentes Unes

précédent mars 2019 suivant
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Publicité

Shopping

POPPERS FIST
15 €
Voir l'offre pour POPPERS FIST
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
MASQUE GAZ
45 €
Voir l'offre pour MASQUE GAZ
chez RoB Paris
MILKING MACHINE
779.00 €
Voir l'offre pour MILKING MACHINE
chez Mentoyz
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
JUNGLE JUICE
27 €
Voir l'offre pour JUNGLE JUICE
chez RoB Paris
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
JOCKSTRAP
35 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
ASPIRE TETONS
19 €
Voir l'offre pour ASPIRE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris