Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Manifestation contre Netflix après le spectacle jugé transphobe de dave Chappelle - Genre

Genre

Manifestation contre Netflix après le spectacle jugé transphobe de dave Chappelle

Un groupe de manifestants s'est rassemblé mercredi près du siège de Netflix à Los Angeles à l'appel de militants LGBTQ qui reprochent à la plateforme de streaming son soutien à l'humoriste Dave Chappelle et ses propos jugés transphobes par certains.

E-llico.com / Actus

Manifestation contre Netflix après le spectacle jugé transphobe de dave Chappelle
Genre

Mis en ligne le 21/10/2021

Tags

Netflix Dave Chappelle Transgenres

Sur le même sujet

Netflix face à la grogne de ses employés après un spectacle jugé transphobe
Genre
Netflix face à la grogne de ses employés après un spectacle jugé transphobe

Quelques dizaines d'employés de Netflix ont débrayé pour l'occasion et rejoint dans une rue d'Hollywood un nombre identique de militants qui réclamaient bruyamment une meilleure représentation des personnes transgenres.

"Nous espérons montrer clairement pourquoi les blagues (de Dave Chappelle) sont néfastes", a lancé l'une des organisatrices du rassemblement, Ashlee Marie Preston. "Surtout, au-delà de Dave Chappelle, il faut parler de la façon dont les entreprises profitent de ces tensions et utilisent des algorithmes pour manipuler et déformer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres", a-t-elle affirmé.

La polémique a été déclenchée voici deux semaines par le spectacle "The Closer" diffusé par Netflix, dans lequel la star du stand-up répond aux critiques l'ayant déjà accusé par le passé de s'être moqué des personnes transgenres. Il rétorque notamment que "le genre est un fait" et que ses détracteurs sont "trop sensibles".

Après avoir défendu ce spectacle, Netflix a finalement semblé vouloir apaiser les tensions avant la tenue du rassemblement. "Nous respectons la décision de tout employé qui choisira de débrayer et reconnaissons que nous avons encore du travail à accomplir tant au sein de Netflix que pour notre contenu", a écrit le géant du streaming mercredi dans un communiqué à l'AFP.

La plateforme "comprend la profonde blessure qui a été causée". Les manifestants ont fait écho aux demandes de Terra Field, une employée transgenre de Netflix, qui a souhaité dans un billet de blog que l'entreprise fasse précéder "The Closer" d'un avertissement sur son contenu et s'engage à promouvoir davantage de "comédiens et de talents queer et transgenres".

Le spectacle de Dave Chappelle a été condamné par certains groupes LGBTQ (lesbienne, gay, bisexuel, trans, queer) comme GLAAD, déplorant, études à l'appui, l'impact négatif que la diffusion de stéréotypes sur les minorités pouvait avoir.

"J'ai foiré"

Dans un mémo adressé aux salariés, Ted Sarandos avait estimé que ce qui était diffusé "à l'écran ne se traduisait pas directement en conséquences néfastes dans le monde réel" et que le principe de la liberté d'expression primait. Mais il a fini par admettre mardi soir s'être trompé dans des interviews à plusieurs publications spécialisées d'Hollywood: "J'ai foiré". "J'aurais dû avant tout reconnaître qu'une partie de nos salariés souffraient, et qu'ils se sentaient vraiment blessés par une décision commerciale que nous avions prise", a déclaré M. Sarandos au site The Hollywood Reporter.

Le patron de Netflix a toutefois réaffirmé qu'à son avis, le spectacle de Dave Chappelle ne devait pas être retiré de la plateforme. Trois employés, dont Terra Field, ont été mis à pied pour avoir fait irruption dans une réunion virtuelle de cadres, avant d'être réintégrés. Un autre salarié a été licencié pour avoir divulgué des informations confidentielles sur le coût de "The Closer".

L'appel au débrayage et au rassemblement ont reçu le soutien de célébrités du petit écran comme Jameela Jamil ("The Good Place") et Jonathan Van Ness ("Queer Eye"), qui ont enregistré une vidéo d'encouragement. Hannah Gadsby, dont le spectacle "Nanette" diffusé par Netflix racontait son expérience de l'homophobie en tant que femme lesbienne, a fustigé de son côté le "culte d'un algorithme amoral" par la plateforme.

Comique afro-américain, Dave Chappelle a déjà été accusé par le passé de se moquer des personnes transgenres mais reste extrêmement populaire aux Etats-Unis. Dans cette polémique, l'humoriste met en avant son expérience en tant qu'homme noir. Il estime ainsi que les hommes gays blancs "font partie d'une minorité jusqu'au moment où ils ont de nouveau besoin d'être blancs". Et il affirme que les communautés LGBTQ ont fait plus de progrès en quelques années que les Noirs en plusieurs décennies. Un petit groupe de contre-manifestants s'était mobilisé mercredi pour soutenir Chappelle.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Inclusion Une pub pour la poste norvégienne met en scène un père Noël gay

VIH Le nombre de dépistages et nouveaux diagnostics en baisse en France en 2020

Sida Les courbes des infections ne baissent pas assez rapidement, alerte Onusida

Botswana La justice confirme la décriminalisation de l'homosexualité

Etats-Unis Début du procès de l'acteur Jussie Smollett, accusé d'avoir inventé une agression homophobe

Justice / Droit Une femme transgenre veut changer la législation sur la filiation

Sida Biden définit une stratégie pour mettre fin à l'épidémie aux USA d'ici 2030

VIH / Sida L'épidémie de sida en dix dates clés

Honduras / Présidentielle La candidate de la gauche pro-mariage gay revendique la victoire

Sida Des années de recherche, toujours pas de vaccin

Mode Le designer américain Virgil Abloh, star de Vuitton et d'Off-White, emporté par un cancer

Eglise catholique L'archevêque ultra-conservateur de Paris démissionnaire après la révélation d'une relation intime avec une femme

Homophobie Suspension insuffisante du président Gaël Pelletier selon la Fédération de handball

Amiens Un jeune lycéen poursuivi pour les tags homophobes contre un bar gay

Turquie La police tire des gaz lacrymogènes contre des femmes manifestant

Allemagne L'accord de gouvernement prévoit un arsenal de mesures favorables aux LGBT

Santé sexuelle Le chemsex se diffuse, notamment hors de la population gay, selon une étude

Afrique Une église du Rwanda offre un refuge aux croyants LGBT

Corruption de mineurs Jean-Marc Morandini renvoyé devant le tribunal correctionnel

Etats-Unis Accusé de harcèlement sexuel, Kevin Spacey condamné à verser 31 millions de dollars à la production

Accusation d'homophobie La Cour de cassation annule la condamnation de l'EPCR pour diffamation envers Boudjellal

Justice Deux gilets jaunes accusés d'outrage envers Macron après une caricature homophobe

Supporters Entre dialogue et banissement, des politiques diverses dans les stades européens

The Danish Girl Eddie Redmayne regrette d’avoir incarné une femme trans

Transgenres J. K. Rowling, accusée de transphobie, se dit menacée après la révélation de son adresse

Présidentielle Chili Kast l'ultra-conservateur face à Boric le millénial de gauche

Formule 1 Hamilton porte au Qatar un casque en défense des minorités LGBT

Droits humains Les pays nordiques tentent de faire pression contre le Mondial de foot au Qatar

Russie Sous pression, la principale ONG de défense des LGBT+ ne lâchera pas

Euro / Supporters L'UEFA réduit la sanction infligée à la Hongrie

Les précédentes Unes

précédent décembre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris