Parution du N 1 de <I>Dirty Minds</I>, revue hard BDSM - Nouveau

Nouveau

Parution du N 1 de Dirty Minds, revue hard BDSM

Le premier numéro de "Dirty Minds", nouvelle revue française hard et dirty intitulé "Fuck-off Princess !" est enfin sorti! A découvir, pour un public averti. 

E-llico.com / Agendas

Parution du N 1 de Dirty Minds, revue hard BDSM
Nouveau

Mis en ligne le 17/07/2020

Tags

Dirty Minds Hard BDSM

Ce premier numéro se sera fait attendre, avec en dernière ligne droite, la crise covid-19 et la mise à l’arrêt des commerces et de l’industrie, dont l’imprimeur de "Dirty Minds".

Mais tout vient à point à qui sait attendre… " Le bébé est là, fait savoir l'éditeur. Il a un peu de boue dans sa couche et le derrière en chou-fleur, il a une mentalité de cochon et de pervers maso … mais il est là !".

"Dirty Minds" se présente comme un média trash mais "haut-de-gamme", imprimé sur un papier très mat, riche de 160 pages et épais d’un centimètre et demi ; comme un vrai livre, il est cousu puis collé puis sa tranche.

"Nous entendons faire du beau avec des idées et des sexualités extrêmes que les 'bien-pensants" jugent sales et déviantes", fait valoir Franck Desbordes, l'heureux papa de ce dernier-né de la presse gay BDSM.

Ce premier volume, s’adresse strictement à un public majeur (évidemment) mais surtout très très averti : d’où son titre "Fuckoff Princess !" qui vise à cibler le lectorat de la revue ("Nous n’avons rien contre les princesses et les licornes, mais ce n’est pas notre sujet dans cette revue", avertit l'éditeur).

Pour vous donner une petite idée du contenu, le sommaire propose: "Je ne suis qu'une larve", "Déculer à volonté", "Donne un sens à ta sous-vie", "Le trou de Hunferff", "Jerricanes", "Vulgar artiste vulgaire", un dosssier sur les amateurs de motosex, de boue, etc... 

Un sommaire très divers et très riche et une revue illustrée de photos, dessins ou collages originaux et en totale osmose avec le créneau borderline de "Dirty Minds". Et le tout pour la somme de 19 euros, un prix plus que mérité vue la qualité du produit proposé.

Depuis le cultissime - et un peu surestimé "Projet X" édité en son temps par Gai Pied, la communauté festish française était orpheline d'une publication qui la représente sur la scène médiatique hard internationale. Avec "Dirty Minds", ce vide est plus que comblé et avec audace, imagination et talent. Sans compter une dimension de réflexion rare sur ce créneau et le must que constitue son édition bilingue Français/Anglais.

Si vous souhaitez feuilleter "Dirty Minds", cela est possible chez les revendeurs partenaires - dont la boutique RoB-Paris. Il y est disponible à la vente ainsi que sur le site rob-paris.com.

Ceux qui attendent une version numérique en seront pour leurs frais : "Nous avons voulu créer un bel objet et n’entendons pas donner dans le virtuel. Le Q, c’est du concret, c’est du physique, normal que 'Dirty Minds' le soit tout autant", précise Franck Desbordes.

La suite ? L'équipe est déjà en train d'y travailler : "Not dead !" consacré à l’univers Punk-Skins, "Accept your place !" dédié aux relations Maître-Esclave(s), "Macho Phéromones" une édition au poil...

Devenez membre sur www.dirtyminds.eu et soyez les premiers à être informés de la disponibilité de ces éditions car "Dirty Minds" est une édition limitée.

 

> PUBLICITE <

Retrouvez les archives d'Illico / E-llico.com.

Plus 40.000 articles de la rédaction retraçant la vie de la communauté LGBT dans les domaines politique, sociétal, culturel et sanitaire de 2001 à 2022.

Tapez un mot-clé exprimant votre recherche dans le moteur de recherche ci-dessus.