Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Un célibataire porte plainte pour discrimination à Paris - Adoption

Adoption

Un célibataire porte plainte pour discrimination à Paris

Un célibataire a porté plainte jeudi 23 juillet pour discrimination dans les procédures d'adoption à Paris, car sa situation familiale est selon lui invoquée par la préfecture pour lui refuser d'adopter un enfant français, a fait savoir son avocat, relançant la polémique sur les discriminations à l'adoption en France.

E-llico.com / Actus

Un célibataire porte plainte pour discrimination à Paris
Adoption

Mis en ligne le 23/07/2020

Tags

Adoption Discrimination

Depuis plus de dix ans, le dossier d'Hédi Sfaxi n'a jamais été sélectionné pour l'adoption d'un enfant français. Ce Parisien de 55 ans réunit pourtant les conditions d'accueil nécessaires, et est le père d'un enfant vietnamien qu'il a adopté en 2006. "On m'a toujours dit depuis cette époque: c'est pas la peine de demander des enfants français", raconte à l'AFP Hédi Sfaxi. Selon lui, "les dossiers des célibataires ne sont pas présentés par la préfecture aux conseils de famille", les instances collégiales dont l'avis est déterminant pour choisir une famille à un enfant.

Une pratique qui lui aurait été confirmée lors d'un rendez-vous avec la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de Paris en 2019. "Le directeur m'a dit que cette pratique 'faisait jurisprudence''"», assure Hédi Sfaxi. Sa plainte, adressée au parquet de Paris pour "discrimination en raison de la situation de famille" fait écho aux discriminations subies lors des procédures d'adoption par les couples homosexuels et les célibataires.

En mars 2019, l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) avait épinglé dans un rapport les pratiques d'adoption en Seine-Maritime, en admettant qu'il "a existé une règle tacite privilégiant les couples hétéroparentaux" dans ce département. Dans ce même rapport, qui a poussé le parquet de Rouen à ouvrir une information judiciaire début juin, l'Igas soulignait que "l'exclusion des célibataires de l'adoption nationale serait couramment pratiquée dans une majorité de conseils de famille en France".

Malgré l'adoption par le gouvernement d'une charte de déontologie pour les conseils de famille, "ces discriminations existent dans toute la France, pas seulement à Paris, ou en Seine-Maritime", estime Hédi Sfaxi. Soutenu par les associations LGBT Stop Homophobie et Mousse, il porte plainte avec "l'espoir que les choses changent et que les idées préconçues pour que les célibataires et les couples de même sexe n'adoptent pas tombent".

"Cette action s'inscrit dans un mouvement national pour dénoncer ces discriminations", a confirmé à l'AFP son avocat, Etienne Deshoulières. "Le problème c'est que quand on évoque l'intérêt supérieur de l'enfant, on peut y mettre ce que l'on veut (...) et notamment des réflexions homophobes, opposées à l'homoparentalité ou aux célibataires", a-t-il ajouté, en dénonçant les argumentaires selon lesquels les enfants adoptés par ces familles pourraient le vivre comme "un traumatisme".

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Humprey

Ce sont des discriminations d'état.

Il existe des règles tacites discriminatoires sur de nombreux sujets. Dans un autre cas que l'adoption, j'en fait les frais. J'ai fait une demande dans une administration française et un employé de cette administration m'a dit, entre deux portes, : "Vous avez parfaitement le droit de faire une demande mais n'en attendez rien. Les personnes de la commission qui étudie les demandes ont leurs propres règles (non écrites). Ces personnes ont décidé d'exclure de la commission tous les dossiers des personnes aux minimas sociaux".

Olivier

1/ Les transfusions sanguines étaient soumises à condition pour les homos sous prétexte que les hétérosexuel ne pratiquent jamais le vagabondage sexuel et que leur sang est SAIN (des fois aussi qu'on devient homo en vous transfusant du sang homo)

2/ les adoptions sont interdites aux hommes sous prétexte qu'il n'existe par de pédophiles chez les hétérosexuels qui , eux, bien entendu peuvent adopter en toute tranquillité. En plus c'est bien connu un hétéro est seul à pouvoir offrir de l'amour et un cadre de vie acceptable pour l'adoption.

Voilà l'image des homosexuels dans l'administration française.

Dommage que les coups de pied dans le cul soient passés de mode.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Grande-Bretagne Le prochain recensement va collecter des données sur l’orientation sexuelle et le genre

Nouvelle-Zélande Dix pour cent des députés néo-zélandais sont LGBT dans le nouveau parlement

Modération des contenus haineux La justice ordonne une médiation entre Twitter et des associations dont SOS homophobie

Estonie Pour le ministre de l'Intérieur, les partisans du mariage gay sont des hétérophobes

Justice Trois mois avec sursis requis contre Marcel Campion, jugé pour propos homophobes

Etats-Unis Anthony Fauci, médecin malgré lui au centre de la campagne américaine

Algérie Human Rights Watch appelle à libérer deux hommes condamnés pour homosexualité

Cour européenne des droits de l'homme La Russie condamnée à indemniser des militants LGBT arrêtés illégalement en 2013

Covid-19 Le mode de vie gay impacté par le couvre-feu

Etats-Unis / Présidentielle Joe Biden rend hommage à Matthew Shepard et s'engage à lutter contre les crimes de haine

Viols au Vatican Le procès de deux prêtres italiens a débuté

2020-2023 Le gouvernement annonce un plan triennal pour renforcer les droits des personnes LGBT

Documentaire En Croatie, le voile est levé sur l'histoire d'amour de deux nonnes

Etats-Unis Premier faux pas homophobe de la candidate à la Cour suprême

Gouvernement / Parlement Marlène Schiappa annonce l’interdiction des thérapies de conversion dans la loi sur les séparatismes

Balkans Une marche des fiertés en voiture au Kosovo à cause du coronavirus

Covid-19 La Marche des Fiertés LGBT de Paris du 7 novembre annulée

Jeux Olympiques Ouverture d'une Pride House à Tokyo, un acquis pour la communauté LGBTQ

Propos racistes et homophobes La justice déboute un policier de Rouen contestant sa révocation

PMA pour toutes Rassemblements contre la PMA sans père dans plusieurs villes de France

Sondage Inquiétante régression de la place des LGBT en entreprise

Eglise catholique / Pédophilie Procès de deux prêtres italiens au Vatican

Homophobie La CEDH condamne la Géorgie pour des fouilles à nu dans une association LGBT

Japon Un élu de Tokyo accuse les homosexuels de provoquer l'extinction du pays

Etats-Unis / Présidentielle La chanteuse gay-friendly Taylor Swift soutient Joe Biden pour commencer à guérir l'Amérique

Etats-Unis Les conservateurs de la Cour suprême relancent les critiques sur la décision légalisant le mariage gay

Birmanie Un candidat aux élections affiche son homosexualité, une première

Etats-Unis / Présidentielle Des gays détournent le hashtag Proudboys sur les réseaux sociaux

Sondage Les Français très favorables à l’amplification de la lutte contre l'homophobie

Hongrie Viktor Orban veut que les gays laissent les enfants tranquille

Les précédentes Unes

précédent octobre 2020 suivant
lu ma me je ve sa di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Publicité

Shopping

MASQUE TISSU
16 €
Voir l'offre pour MASQUE TISSU
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
BLOUSON
159.90 €
Voir l'offre pour BLOUSON
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL CANNABIS
12 €
Voir l'offre pour GEL CANNABIS
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
15 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
POMPE
42 €
Voir l'offre pour POMPE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
GEL CHAUFFANT
10.5 €
Voir l'offre pour GEL CHAUFFANT
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
CAGOULE
35 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris