Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Un médecin accusé d'homophobie après des commentaires sur Facebook - Dijon

Dijon

Un médecin accusé d'homophobie après des commentaires sur Facebook

Un généraliste de Dijon a été convoqué par le Conseil de l’Ordre des Médecins lundi 2 janvier après par une plainte de l’Amicale des jeunes du Refuge, une association LGBT, qui l'accuse d'homophobie après des commentaires sur Facebook.

E-llico.com / Actus

Un médecin accusé d'homophobie après des commentaires sur Facebook
Dijon

Mis en ligne le 05/01/2017

Tags

Dijon Médecin Homophobie

Le point de départ de l'affaire est une consultation qu’il a effectuée le 26 décembre.

Lors d'une consultation, le médecin diagnostique une fissure anale sur l'un de ses patients qui nécessiterait selon lui une opération.

Mais des analyses sanguines postérieures vont finalement révéler qu'il s'agit d'un chancre syphilitique.

Jusque là, rien de vraiment problématique si ce n'est uen erreur d'appréciation du médecin. 

Mais ce dernier va partager cette expérience sur un groupe Facebook professionnel polémique intitulé "les médecins ne sont pas des pigeons"

Il y explique qu’il n’a pas pu faire le bon diagnostic car il ignorait que son patient était homosexuel. Il indique avoir "frôler l'erreur médicale".

"Ce n’était pas marqué dans le dossier", écrit-il, donnant ainsi à penser que l'homosexualité pourrait avoir à figurer dans le dossier médicale d'un patient.

Première remarque douteuse. Mais son commenatire ne s'arrêt pas là. Le médecin précise qu’il ne pouvait supposer cette homosexualité dans le mesure où le patient n’était "pas un homo de type 'fofolle' avec des manières surjouées, plutôt monsieur tout le monde, du coup je n’ai rien vu (…) donc je n’ai pas cherché plus loin".

Des propos dénoncés comme homophobes par Medhi Aïfa, le président de l’Amicale des jeunes du Refuge.

L’association, qui a révélé cette affaire dans les médias et l'a portée devant le Conseil de l’Ordre, indique que le médecin a persisté dans ses commentaires en parlant "d’intonation de voix très aiguë, d’hommes qui marchent sur une ligne en se déhanchant".

"C’est inquiétant qu’un médecin qui a fait des années d’études, puisse avoir un regard aussi réducteur de l’homosexualité et des homosexuels en général", estime son président.

La décision de poursuivre le médecin devant la chambre disciplinaire de première instance du Conseil régional de l’Ordre des Médecins pour "manque de déontologie" doit être rendue le lundi 9 janvier.

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

argaal

Rien de dramatique, si, dans un autre article concernant ce médecin, celui çi pensait que la syphilis avait disparu où était devenu rare, je trouve quand même hallucinant le manque de connaissance de médecin !

Dominique (nique, nique...)

@1titi
En effet, un bagage psychologique n'est pas une garantie... Néanmoins, si les médecins disposaient d'une meilleure formation en la matière, on peut espérer qu'un nombre important d'entre eux auraient une meilleure approche de la situation de leurs patients, dont les somatisations, les situations complexes. Et ne faisons pas de l'égocentrisme, ça ne concerne pas les seuls homosexuels... Et pour ce qui est de la retraite, j'ai bien peur que certains jeunes médecins soient aussi cons, et que leurs ainés, que comme des suporters de foot...
De sinistre mémoire, sur un plateau de télévision dans les années 70, un psychiatre nommé Amoroso avait demandé en direct à JL Bory "Comment dois-je vous appeler? Monsieur ou madame?" Même pour cette époque reculée, c'était gratiné...

1titi

J'en rajoute une couche,malheureusement. Expérience vécue ,il y a qqs mois, avec un prof de psy en retraite mais consultant toujours à l'hosto;
A sa question " que faites vous de os journées ?
Je réponds :" je vais déjeuner tous les jours à ..."
Réponse du psy :" ah bon ? c'est là que se réunissent ces GENS-LA ??

Devant ce mépris (inconscient , ce qui est pire !!) ,j'ai claqué la porte ,il doit encore se demander pourquoi, mais les confrères auxquels j'ai fait part de cet incident en sont restés bouche coite .
On peut donc ,encore de nos jours, être prof de médecine ( de psychiatrie qui plus est ) et avoir une profonde aversion pour ce que nous sommes, c'est VISCERAL .
Il nous reste à espérer que ces misérables individus soient tous sur le départ en retraite et plus loin encore,sur le chemin de leur si belles vie et carrière .

1titi

@ Dominique:
On peut,hélas, aussi avoir un bagage psychologique important et rester "indécrottable" :
je me souviens avoir dû consulter une psychiatre pour dépression aigûe il y a qqs années et , vu l'attitude hostile de cette conne ,j'ai bien fait de la planter là dans son cabinet (dans le 20è) ,car je ne sais pas où elle m'aurait mené , mais certainement pas à me donner confiance en moi!

Dominique (nique, nique...)

Concernant ce cas, et de bien nombreux autres sans aucun rapport avec l'homosexualité, jusqu'à il y a peu de temps il y avait moyen de faire de très longues études en médecine sans jamais aborder aucunement la notion de psychologie. Il semble que quelques heures de psycho aient été mises au programme récemment (20h en première année). On peut donc être un parfait beauf, un crétin de la pire espère et dûment diplômé en médecine grâce à sa mémoire et une connaissance "purement" technique du corps humain... Navrant...

Tifdl71

J'ai rencontré un problème de ce genre lors d'une consultation chez un gastro-entérologue.
Lors de cette consultation, le médecin (remplaçant celle que je voyais habituellement) n'a pas voulu m'examiner sous prétexte que je suis homo car cela figurait sur mon dossier médical.
J'ai alerté le conseil de l'ordre des médecins ainsi que le défenseur des droits sans succès (pourtant je demandais simplement des excuses). Pas plus de succès avec les associations LGBT pour m'aider dans cette affaire.
Malgré le fait que les médecins font des années d'études (comme indiqué dans l'article), cela ne les empêchent pas d'être arriérés et parfois ne pas connaître la façon dont se transmet le VIH car je médecin qui n'a pas voulu m'examiner, il voulait le faire si le lui rapportais un test négatif, ce que j'ai refusé de faire bien sûr.
Je suis dégoûté de l'attitude de nombreux médecins !

Soul

Les propos de ce médecin sont inacceptables, ce n'est même pas utile de le discuter.
Cependant, je suis moi même médecin et LGBT, et je confirme qu'il y a un intérêt certain à indiquer notre sexualité à notre médecin.

En effet, lorsque nous cherchons à faire des diagnostics, nous prenons toujours en compte un faisceau d'arguments, tels que l'âge, le sexe, l'origine ethnique et géographique, les pratiques, habitudes, loisirs, voyages, et bien sûr relations sexuelles. Il faut évidemment pour cela faire confiance au médecin que l'on a en face de soi, même si ce n'est malheureusement pas ce genre d'individu qui permet de donner à notre profession l'image dont elle aurait besoin pour que les patients nous fassent suffisamment confiance pour nous donner des informations qui au final, nous aideraient à mieux les soigner.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Brésil Une mère assassine son fils de 17 ans parce qu'il est gay

Tuerie d'Orlando La veuve du tueur plaide non coupable

Toulouse Un supporter du club de foot porte plainte pour menaces homophobes

WikiLeaks / Transgenres Barack Obama gracie l'ex-soldat transgenre Chelsea Manning

Chili Un jeune homosexuel juif agressé au rasoir par des néo-nazis

Tunisie Nouvelle arrestation et agression en pleine rue

Homophobie dans le sport Les rescapés du Paris-Foot Gay Rouge de colère

Etude La France 11e au classement des pays où les travailleurs LGBT sont le mieux traités

Investiture L'Amérique anti-Trump a rendez-vous à Washington

Grande-Bretagne Un homme transgenre est enceint de quatre mois

Homophobie La Manif pour tous perd son procès en diffamation contre Act Up

USA / Trump La star de Broadway Jennifer Holliday renonce au concert d'investiture après la réaction de ses fans gays

Etats-Unis 156 élus LGBT demandant à Trump de poursuivre la lutte pour l'égalité

Maroc Violente agression d'un homosexuel dans le Rif marocain

Justice Prison avec sursis requise contre les auteurs de tweets homophobes adressés à Ian Brossat

USA / Minorités La diversité à Hollywood, pas si dur, affirment des stars de la télé

Religion catholique 6% des cathos engagés se déclarent proches de la Manif pour tous

Primaire de la gauche Les candidats favorables à la PMA, sauf Montebourg et Valls

Paris Ian Brossat poursuit en justice les auteurs de tweets homophobes contre lui

Etats-Unis Homophobe et raciste, le ministre de la Justice de Trump promet de protéger les minorités

Football La Fédération anglaise en faveur d'un coming-out collectif

Pologne Un couple gay menacé de mort va pouvoir se marier à Madère au Portugal

Propos sur le mariage gay Le commissaire Oettinger sur la défensive face aux eurodéputés

Nigeria Un sketch homophobe devient viral

Obsèques L'ex de George Michael Kenny Goss invité par la famille en signe d'acceptation de son homosexualité

Afrique du Sud Mariage de la championne olympique Caster Semenya avec sa compagne

Sexualité Paris constitue un espace privilégié pour les homosexuels, selon une étude

Décès Le compagnon de George Michael entendu par la police

Mariage pour tous La maire de Bollène devant la justice pour son refus de marier un couple lesbien

Réseaux sociaux Facebook critiqué pour la censure d'une photo d'une statue de nu du 16ème siècle

Les précédentes Unes

précédent janvier 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

T-SHIRT SIMILICUIR
49.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT SIMILICUIR
chez RoB Paris
LA FELLATION
13.00 €
Voir l'offre pour LA FELLATION
chez Menstore
NEXUS GLIDE
45.00 €
Voir l'offre pour NEXUS GLIDE
chez Mentoyz
CAGOULE SPANDEX
52.00 €
Voir l'offre pour CAGOULE SPANDEX
chez RoB Paris
COMBI BARCODE
69.00 €
Voir l'offre pour COMBI BARCODE
chez VestiaireGay
ERECTOR
12.90 €
Voir l'offre pour ERECTOR
chez Menstore
POMPE SUEDOISE
39.00 €
Voir l'offre pour POMPE SUEDOISE
chez Mentoyz
LOT 9 COCKRINGS
45.00 €
Voir l'offre pour LOT  9 COCKRINGS
chez RoB Paris
SHORT BACKLESS
54.00 €
Voir l'offre pour SHORT BACKLESS
chez VestiaireGay
CREME DE MASSAGE
14.00 €
Voir l'offre pour CREME DE MASSAGE
chez Menstore
GEL A BASE D'EAU
5.50 €
Voir l'offre pour GEL A BASE D\'EAU
chez Mentoyz
POPPERS COLT X3
27.00 €
Voir l'offre pour POPPERS COLT X3
chez RoB Paris
SHORT SNIPER
59.00 €
Voir l'offre pour SHORT SNIPER
chez VestiaireGay
LOT 3 POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT 3 POPPERS
chez Menstore
MASTURBATEUR
59.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
BOMBERS
189.00 €
Voir l'offre pour BOMBERS
chez VestiaireGay
GANT DOIGTS
59.50 €
Voir l'offre pour GANT DOIGTS
chez RoB Paris
OEUF VIBRANT COLT
13.00 €
Voir l'offre pour OEUF VIBRANT COLT
chez Menstore