Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Deux députés veulent assouplir les mesures contre les supporters ultras dans les stades - Foot / Homophobie

Foot / Homophobie

Deux députés veulent assouplir les mesures contre les supporters ultras dans les stades

Deux députés appellent à une politique plus souple vis-à-vis des supporters sportifs et des groupes ultras, dans un rapport examiné mercredi au Parlement. Une position qui devrait réjouir les groupes de fans familiers des injures racistes et homophobes dans les stades. 

E-llico.com / Actus

Deux députés veulent assouplir les mesures contre les supporters ultras dans les stades
Foot / Homophobie

Mis en ligne le 20/05/2020

Tags

Football Homophobie

Fin des sanctions collectives comme les fermetures de tribunes, usage encadré des fumigènes, moins d'interdictions de stade et de déplacements: deux députés appellent à une doctrine plus souple vis-à-vis des supporters et des groupes ultras, dans un rapport examiné mercredi au Parlement.

Cette mission d'information, menée par l'ancienne ministre des Sports Marie-George Buffet (PCF) et Sacha Houlié (LREM), connus pour être à l'écoute des revendications des supporters, avait été lancée plusieurs mois avant l'irruption du Covid-19, qui a mis à l'arrêt plusieurs championnats européens de football et oblige les ligues à envisager la reprise à huis clos.

De manière générale, les deux députés dressent un bilan très mitigé des mesures répressives, qui selon eux n'ont pas fait baisser le nombre d'interpellations (entre 700 et 800 par saison). Ils plaident pour un meilleur dialogue entre les autorités, les clubs et les groupes de supporters, à qui ils veulent accorder plus de confiance et de responsabilités.

Oui aux fumigènes 

La question empoisonne depuis des années les relations entre les clubs, les ultras et les autorités. Selon les deux députés, la politique actuelle d'interdiction des fumigènes au motif de leur dangerosité est inefficace (entre 2.000 à 3.000 usages d'engins pyrotechniques par saison sont relevés par la Division nationale de lutte contre le hooliganisme, DNLH) et a des effets pervers. Elle conduit par exemple les clubs à négocier discrètement avec les supporters le nombre de fumigènes qu'ils vont craquer, pour espérer écoper d'une amende (1,4 millions d'euros pour les clubs de L1 en 2018-2019, 418.500 en L2) et non d'un huis clos, total ou partiel, devant la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP).

Les deux députés appellent à mettre fin aux "sanctions collectives", comme les fermetures de tribune ou les huis clos, une revendication phare des supporters. Ils prônent aussi une expérimentation pour un "usage encadré" des "fumis", en privilégiant "une zone dédiée en tribune" et "la poursuite des études sur les fumigènes dits 'froids'".

Des interdictions à encadrer 

Marie-George Buffet et Sacha Houlié étrillent les interdictions administratives de stade (IAS) et de déplacement, ordonnées par les préfectures, parlant d'un "équilibre rompu" entre ordre public et libertés fondamentales. Introduites en 2006 pour mettre à l'écart les supporters les plus violents sans passer par la case judiciaire, les IAS ont vu leur durée passer de trois mois à trois ans maximum et sont devenues "davantage un moyen de sanctionner la détention ou l'usage de fumigènes que de prévenir la commission des violences", regrettent-ils, en dénonçant aussi une "opacité" autour des chiffres officiels, même si "la tendance est plutôt à la baisse".

Quant aux interdictions partielles ou totales de déplacement de supporters, qui peuvent aussi être décidées par le ministère de l'Intérieur, elles ont triplé depuis 2014-2015 (de 39 à 125 en 2018-2019, chiffres DNLH). Selon les députés, les préfectures y ont trop souvent recours par facilité et "par précaution", "aux dépens de la liberté d'aller et venir de certains citoyens, sous prétexte qu'ils sont des supporters".

Ils proposent de mieux encadrer ces mesures. Pour les IAS, en améliorant les voies de recours, en réduisant la durée maximale à 6 mois (12 en cas de récidive) et en aménageant les obligations de pointage au commissariat. Quant aux interdictions de déplacement, ils réclament plus d'autorité pour la DNLH et un meilleur dialogue en amont entre les acteurs, un chemin déjà pris avec une circulaire de novembre 2019.

Davantage de dialogue 

Tout n'est pas à jeter, selon les députés, qui voient comme des avancées la création de l'Instance nationale du supportérisme (INS), les référents supporters dans les clubs, qu'ils appellent à valoriser, et l'expérimentation des tribunes debout, interdites depuis le drame de Furiani en 1992. Ils proposent d'étendre cette expérimentation, en faisant remarquer que le PSG doit remplacer entre 80 et 120 sièges cassés par match au Parc des Princes.

Les deux députés regrettent aussi la vive polémique de l'été 2019 sur les chants homophobes, quand le gouvernement, avec la ministre des Sports Roxana Maracineanu en tête, a durci le ton en appelant les arbitres à interrompre les matches. Une polémique selon eux "contreproductive car elle a mis en péril le dialogue et le travail qui étaient en cours entre les supporters, les autorités et plusieurs associations".

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Aurélien

Comment les anglais ont ils fait pour éradiquer leur problème de violences dans les stades de football ?

Si les supporters déploient à chaque match une banderole sur laquelle est écrite "Macron PD" ou "Macron, on t'encule", Nous pouvons parier que Macron et les députés lrem trouveront obligatoire de sanctionner les supporters.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Médias Guillaume Cizeron raconte son chemin vers le coming out dans L'Equipe

Corruption de mineur Le parquet de Paris demande un procès pour Jean-Marc Morandini

PMA pour toutes 45 députés réclament le retour du projet de loi sur la PMA à l'Assemblée

Témoignage Sur le front du coronavirus, souvenirs de la guerre contre le sida

Pédophilie Dans l'affaire Preynat, l'Église ouvre la voie à une indemnisation des victimes

Etats-Unis Mort de Larry Kramer, militant homosexuel et pionnier de la lutte contre le sida

Pologne Un couple gay distribue des masques arc-en-ciel dans les zones sans LGBT

Irlande / Covid 19 Polémique après des images du Premier ministre gay avec des amis dans un parc de Dublin

Patinage artistique S'exposer sert la cause homosexuelle, estime Guillaume Cizeron

Amériques Le Costa Rica légalise le mariage gay, une première en Amérique centrale

Maroc Un journaliste placé en détention pour agression sexuelle sur un jeune homme

Municipales Marie Cau, élue dans le Nord, devient la première maire transgenre en France

Tchétchénie Le tyran anti-gay Kadyrov hospitalisé pour de graves symptômes de coronavirus

Disney+ Avec Out, le studio Pixar propose un personnage principal gay

Egalité Gilles Le Gendre (LREM) juge impossible d'adopter la PMA pour toutes avant l'été, vague de réactions

Chine Le mariage entre personnes du même sexe ne devrait pas être légalisé malgré une revendication croissante

Europe La Hongrie interdit la reconnaissance des personnes transgenres à l'état civil

Foot / Homophobie Deux députés veulent assouplir les mesures contre les supporters ultras dans les stades

France Nouvelle hausse alarmante des actes anti-LGBT en 2019, selon SOS Homophobie

Canada Un mémorial dédié aux fonctionnaires gays pourchassés pendant cinq décennies

Europe L'Albanie interdit la pratique des thérapies de conversion de l'orientation sexuelle

Syndicat Martinez veut faire plus contre l'homophobie après les montages d'Info’Com-CGT

Homophobie Les actes anti-LGBT en forte hausse de 36% en France en 2019

Asie La Corée du Sud relève l'âge du consentement sexuel de 13 à 16 ans

Europe L'ILGA publie son classement Rainbow Europe 2020, la France en 13ème place

USA / Orlando Le mémorial des victimes gay du Pulse vandalisé par des suprémacistes blancs

LREM D'ex-collaborateurs de la députée Laetitia Avia préparent une plainte pour harcèlement moral

Enquête La majorité des Européens LGBT craignent de se tenir la main en public

Assemblée nationale Le Parlement valide la loi controversée de lutte contre la haine en ligne

Corée du Sud Les gays inquiets de l'utilisation des données téléphoniques dans la lutte contre le Covid-19

Moscou Un homosexuel abattu par son amant présumé après une tentative de chantage

Les précédentes Unes

précédent juin 2020 suivant
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Publicité

Shopping

FUCK MACHINE
499 €
Voir l'offre pour FUCK MACHINE
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SHORT
38 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
COCKRING
29 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
HARNAIS
45 €
Voir l'offre pour HARNAIS
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
JOCKSTRAP
38 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Menstore
JOCKSTRAP
35 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Menstore
SUCE TETONS
19 €
Voir l'offre pour SUCE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris