Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
La direction du Refuge se met en retrait après une enquête embarrassante de Mediapart - Association

Association

La direction du Refuge se met en retrait après une enquête embarrassante de Mediapart

Après une enquête faisant apparaître de graves défaillances dans leur management, les responsables du Refuge, association d'aide aux jeunes victimes d'homophobie dans leur famille, ont été contraints de se mettre en retrait de l'organisation qu'ils dirigent depuis sa création.

E-llico.com / Actus

La direction du Refuge se met en retrait après une enquête embarrassante de Mediapart
Association

Mis en ligne le 22/12/2020

Tags

Le Refuge Mediapart

Nicolas Noguier, le président de la fondation Le Refuge, et Frédéric Gal, son compagnon et directeur général, ont annoncé dans un communiqué diffusé lundi 21 décembre se mettre en retrait de leurs fonctions le temps qu’un audit soit réalisé.

Cette décision fait suite à une enquête publiée par le site Médiapart mettant gravement en cause le fonctionnement de la fondation et l’encadrement des jeunes dont elle s'occupe.

"En tout état de cause, parce que nous le devons à celles et ceux qui ont placé leur confiance en nous, le conseil d’administration a demandé à ce qu’un audit soit réalisé en janvier par un cabinet extérieur. Celui-ci portera sur trois volets: la gouvernance, les finances, les relations avec les bénévoles et les jeunes accueilli.e.s", écrit le conseil d’administration du Refuge dans un communiqué.

"Dans l’attente, et afin que l’audit puisse être mené dans la plus grande sérénité possible, le président et le directeur général ont proposé au Conseil d’administration de se mettre en retrait", poursuit-il.  

Dans l'enquête publiée par Mediapart, une cinquantaine d'anciens bénévoles, salariés, travailleurs sociaux, dénoncent des "conditions de travail très difficiles", un "management par la terreur" et même un fonctionnement "sectaire".

Le Refuge a d'ailleurs déjà été condamné en justice après des plaintes de bénévoles qui se plaignaient de "harcèlement moral" ou de "travail dissiumulé".

Mediapart affirme qu’une centaine de bénévoles et salariés ont quitté Le Refuge au cours des douze derniers mois.

Le média en ligne fait également état d'accusations portant sur le suivi des jeunes, jugé "problématique" ou encore "dangereux" ainsi que de comportements déplacés de la direction à leur égard comme des "calins" ou des "étreintes".

La direction du Refuge réfute toutes ces accusations.

L'association a été publiquement soutenue par nombreuses personnalités politiques ou du monde de la culture ces dernières années, ce qui explique peut-être le peu de réactions enregistrées  suite à cette enquête.

A signaler, tout de même, celle du maire de Montpellier qui a demandé de "surseoir au versement des subventions" que sa ville accordait au Refuge.

La Dilcrah a également réagi à l’enquête. Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah), a indiqué au HuffPost avoir "écrit un courrier officiel au Refuge jeudi 17 décembre, leur demandant de faire toute la lumière sur les situations et les faits évoqués dans l’article de Mediapart". "On est dans la phase de demande d’explications, et on verra ensuite, affirme-t-il. Nous avons eu des échanges interministériels sur ce sujet car plusieurs ministères sont concernés et compétents".

Fondée en 2003 par Nicolas Noguier, l’association Le Refuge est devenue une fondation en 2020. Elle compte 20 délégations de métropole et d’outre-mer.


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Isidor

@Jeanick
Faites vous parti de la cellule de l'ombre qui a vocation à glorifier Macron ?

Emmanuel Macron a dit que c'est la communauté lgbt qui a insulté la manif pour tous et pas le contraire.
Emmanuel Macron a refusé d'ouvrir les ports français aux bateaux de migrants sur lesquels des migrants lgbt fuyaient la guerre.

Jeanick

Je crois aussi que Olivier a raison: il faut se méfier de Mediapart et rendre à César ce qui revient à César: Macron a plus fait pour le communauté homosexuelle que ses prédécesseurs et, surtout, sans hypocrisie ni réticence comme Hollande.

yaf

Tous ceux qui s'en prennent à Médiapart n'ont rien compris! Personne n'est parfait, mais si il y a des journalistes qui font leur boulot dans ce PAF corrompu et partisan c'est bien ceux de Médiapart. Et quand une affaire est fausse elle est fausse, ce qui n'a jamais été le cas de Médiapart! Pédés de droite, quel sale mélange!

jjbh

je pense comme Olivier , il faut toujours se méfier de " médiapart" , ils sont cul et chemise avec la LI , loin d'être sans tâche et fake news ,
jjbh

Miaou

Peut-être LE REFUGE fait-il concurrence à d'autres associations ?

Comme le GROUPE SOS qui pèse 1 millards d'euros de CA annuel, mais pour qui ce n'est pas suffisant.........

Wilfried

Le bureau de sos homophobie devrait faire de même et démissionner après son soutien à Alice Coffin qui a refusé dans l'(émission de Laurent Ruquier de condamner l'assimilation de l'homosexualité masculine à la pédophilie.

Sur son compte tweeter, le bureau de sos homophobie a écrit "respect women". quid du respect des hommes ?

thierry

ces escr.cs sont enfin exposés en pleine lumière!

beaucoup de militants et associations LGBT entendaient beaucoup de choses sur leurs "méthodes".
A commencer par le "pink washing" où ils déroulent le tapis rouge aux pires élus homophobes de la droite ("Manif pour tous", anti mariage, anti PMA?), comme Boutin V.Royer, Douillet et Pécresse par exemple.

même pas 50% des très abondants dons annuels attribués à l'aides aux jeunes LGBT!

Louis

Il n'y a pas que les jeunes lgbt qui ont des problèmes.

Olivier

Beaucoup de gens, furieux ou jaloux du succès du "Refuge", ont intérêt à monter en épingle des faits banals pour en faire des choses extraordinaires ou délictueuses.

Il faut être d'une grande méfiance surtout si c'est Mediapart qui s'en mêle.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Polémique Le Monde présente ses excuses après un dessin problématique évoquant l'inceste et les transgenres

Affaire Matzneff Après cinq mois d'absence, Christophe Girard de retour à la mairie de Paris

Statistiques Les mariages entre femmes ont dépassé les mariages entre hommes en 2020

Etats-Unis L'acteur X Matthew Camp dénonce l'incendie de sa maison comme un crime de haine homophobe

Dîner de la mode annulé Le Sidaction met aux enchères des lots d'exception pour la recherche

Projet de loi La PMA pour toutes de retour au Sénat

Propos homophobes La porte-parole de LREM Laetitia Avia visée par une enquête pour harcèlement moral

Transgenres Israël déclassifie enfin la transidentité des maladies mentales

Réseaux sociaux La Pologne veut instaurer une loi rendant illégale la censure des contenus haineux

Israël Un rabbin affirme que le vaccin contre le Covid-19 rend homosexuel

Affaire Duhamel Jack Lang regrette d'avoir défendu le consentement sexuel pour des mineurs de 13 ans

Assemblée nationale Un amendement pour interdire les mutilations des enfants intersexes

Etats-Unis Lady Gaga chantera officiellement pour l'investiture de Joe Biden

Sport Le basketteur suisse Marco Lehmann fait son coming out

Cinéma L'actrice Tilda Swinton se présente comme queer

Histoire Macron, d'accord avec la famille de Rimbaud, écarte l'entrée du poète au Panthéon

Rouen 6 ans de prison ferme contre un homme accusé d'agression homophobe

Pologne Trois militantes polonaises jugées pour avoir auréolé la Vierge d'un arc-en-ciel

Projet de loi bioéthique / PMA Mobilisation des associations avant la seconde lecture au Sénat

Corée-du-Sud Sexiste, homophobe, anti-handicapés... un chatbot déraille

Genre / Transidentité Des professeurs face à leurs élèves

Europe Un eurodéputé lituanien sommé de s'excuser après des propos homophobes

Lutte contre l'homophobie Frédéric Potier quitte ses fonctions à la tête de la Dilcrah

Réfugiés A Paris, une colocation pour des lesbiennes exilées en errance

Réseaux sociaux Non, Barbie n'a pas de petite amie

Grande-Bretagne / Attaque de Reading Le meurtrier de trois homosexuels condamné à la prison à perpétuité

Justice Le plasticien Claude Lévêque accusé de viols sur mineurs

Allemagne Un chancelier gay pour succéder à Angela Merkel ?

Blued Un ex-flic à la tête de la première appli gay de Chine

Saint-Chamond Un quadra victime d'un guet-apens homophobe

Les précédentes Unes

précédent janvier 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL MIXTE
15 €
Voir l'offre pour GEL MIXTE
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris