Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
L'épilation du pubis associée à une fréquence plus élevée d'infections sexuelles  - Etude

Etude

L'épilation du pubis associée à une fréquence plus élevée d'infections sexuelles

Les personnes qui rasent ou épilent leurs poils pubiens sont plus fréquemment touchées par des infections sexuellement transmissibles (IST), observe une étude publiée mardi, sans démontrer de lien de cause à effet entre les deux phénomènes.

E-llico.com / Santé / VIH

L'épilation du pubis associée à une fréquence plus élevée d'infections sexuelles
Etude

Mis en ligne le 07/12/2016

Tags

Epilation Pubis IST

Selon une enquête menée auprès d'environ 7.500 Américains âgés de 18 à 65 ans, ceux qui ont déjà épilé leur pubis sont 80% plus nombreux à avoir connu au moins une infection sexuellement transmissible telle que de l'herpès, la syphilis, la blennorragie ou la chlamydia.

Ces résultats sont corrigés pour tenir compte des différences liées à l'âge des répondants ou au nombre de partenaires sexuels qu'ils ont eus, précise l'article, publié dans le journal spécialisé Sexually Transmitted Infections.

Parmi les participants à l'enquête, 74% ont déclaré avoir déjà rasé ou épilé leurs poils pubiens (84% des femmes et 66% des hommes), 17% ont dit pratiquer l'épilation intégrale (plus de 11 fois par an) et 22% ont affirmé se raser ou s'épiler au moins une fois par semaine - 10% appartenant à ces deux dernières catégories.

Or si la prévalence des IST est de 13% en moyenne pour l'ensemble des participants, elle est de seulement 8% chez ceux qui ne s'épilent pas, de 14% chez ceux qui l'ont déjà fait au moins une fois et de 18% chez les adeptes de l'épilation ou du rasage intégral.

Cette étude, menée par internet en janvier 2014 via l'institut de sondage GfK, ne fait que constater une corrélation entre les deux phénomènes et ne démontre pas un lien de cause à effet, reconnaissent ses auteurs.

Une hypothèse "plausible" pour l'expliquer est que cette pratique, en développement, provoque des microcoupures de la peau, qui peuvent favoriser la pénétration de bactéries ou de virus sexuellement transmissibles, avance l'équipe de chercheurs américains.

Une autre explication pourrait être que les adeptes de l'épilation pubienne ont davantage tendance à adopter des comportements sexuels à risque, ont-ils ajouté.

Si le lien entre les deux phénomènes était confirmé, il serait utile de mener une prévention ciblée sur ceux qui épilent leurs zones intimes, en leur conseillant par exemple d'attendre que leur peau cicatrise avant d'avoir des relations sexuelles, ont estimé les auteurs.

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

ferdinand

J'ai lu l'article américain.

L'article disait que l'épilation faisait parti d'un mode de vie. Les personnes qui s'épilent le pubis par exemple sont des gens qui prennent plus soin de leur apparence et font du sport.

Ce mode de vie favorise les relations sexuelles et la probabilité d'entrée en contact avec une ist, s'ils ne se protègent pas, est plus grande.

L'article disait aussi que les gens qui s'épilent peuvent être tentés de le faire pour reproduire ce qu'ils voient dans les films pornographiques et auront une sexualité aventureuse et des rapports plus fréquents.

Une autre étude sur le rasage des poils des aisselles a démontré que les femmes ont plus de problèmes que les hommes sous les bras. La pression sociale poussent les femmes à se raser sous les bras et comment elles n'attendent pas deux heures avant d'appliquer un produit à cet endroit, les composés de ces produits s'infiltrent plus profondément à cause des micro coupures.

Bref, si vous attendes deux heures avant d'appliquer un produit et si vous êtes moche, le risque est peu élevé.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

SOS Homophobie TPMP, c'est l'homophobie servie sur un plateau

Homophobie Pour sa première sortie de ministre, Flessel prône l'inclusion par le sport

Liban En privé, les LGBT libanais clôturent la première gay pride du monde arabe

Roumanie Gay pride à Bucarest sur fond de campagne contre les mariages homosexuels

Egalité Taïwan attend fébrilement un jugement historique sur le mariage gay

Bangladesh 27 personnes arrêtées pour homosexualité

Télévision Plus de 17.500 appels au CSA après une séquence homophobe d'Hanouna, les associations LGBT ulcérées

Gouvernement Les nouveaux ministres et les sujets LGBT, de Laura Flessel à Gérald Darmanin

TPMP / Homopobie SOS homophobie saisit le CSA après un nouveau dérapage d'Hanouna qui piège des homosexuels

Europe Le Parlement européen appelle la Tchétchénie à cesser de persécuter les homosexuels

Liban A Beyrouth, des Libanais homosexuels osent se raconter en public

Homophobie Les meurtres homophobes ne cessent d'augmenter au Brésil

Familles homos En marche! veut la PMA pour toutes les femmes, selon son porte-parole

Ukraine Deux policiers blessés lors d'une manifestation LGBT

France La persécution des homosexuels en Tchétchénie au coeur de la journée internationale contre l'homophobie

Russie Manifestation à Saint-Pétersbourg pour soutenir la communauté LGBT en Tchétchénie

Tunisie Un collectif d'ONG appelle à dépénaliser l'homosexualité

Droits LGBT L'ILGA-Europe publie sa Rainbow Map 2017

Tchétchénie Trois associations LGBT déposent plainte devant la CPI pour génocide

WikiLeaks / Transgenre Chelsea Manning est sortie de prison

Journée mondiale contre l'homophobie L'homosexualité encore tabou au travail malgré une législation forte

Journée mondiale contre l'homophobie Un guide pratique du Défenseur des droits pour prévenir l'homophobie au travail

Liban Un évènement LGBT annulé après des menaces de religieux

Indonésie Deux hommes condamnés à des coups de canne pour relations homosexuelles

Gouvernement Le nouveau Premier ministre ambivalent sur les droits LGBT

Justice Le parquet demande un procès pour dix protagonistes d'une'agression sexuelle dans l'équipe de gym des pompiers de Paris

Journée mondiale contre l'homophobie France 2 s'engage contre l'homophobie avec Patrick Timsit et Franck Riester

Education Des lycéens en jupe le 19 mai pour l'égalité hommes-femmes

Asie La gay pride de Singapour sera interdite aux étrangers

Les précédentes Unes

précédent mai 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

LOT 3 COCKRINGS
8.50 €
Voir l'offre pour LOT 3 COCKRINGS
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
LOT DE POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT DE POPPERS
chez Mentoyz
HARNAIS SAMOURAI
95.00 €
Voir l'offre pour HARNAIS SAMOURAI
chez RoB Paris
JOCKSTRAP ANTON
30.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP ANTON
chez VestiaireGay
POIRE A LAVEMENTS
19.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
MASTURBATEUR
24.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
FULL ZIP X-TENSION
139.00 €
Voir l'offre pour FULL ZIP X-TENSION
chez RoB Paris
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Menstore
BANDEAU OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour BANDEAU OCCULTANT
chez Mentoyz
SHORT SNIPER
59.00 €
Voir l'offre pour SHORT SNIPER
chez VestiaireGay
LOT 3 POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT 3 POPPERS
chez Menstore
MASTURBATEUR
59.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
GANT DOIGTS
59.50 €
Voir l'offre pour GANT DOIGTS
chez RoB Paris
OEUF VIBRANT COLT
13.00 €
Voir l'offre pour OEUF VIBRANT COLT
chez Menstore