Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
L'épilation du pubis associée à une fréquence plus élevée d'infections sexuelles  - Etude

Etude

L'épilation du pubis associée à une fréquence plus élevée d'infections sexuelles

Les personnes qui rasent ou épilent leurs poils pubiens sont plus fréquemment touchées par des infections sexuellement transmissibles (IST), observe une étude publiée mardi, sans démontrer de lien de cause à effet entre les deux phénomènes.

E-llico.com / Santé / VIH

L'épilation du pubis associée à une fréquence plus élevée d'infections sexuelles
Etude

Mis en ligne le 07/12/2016

Tags

Epilation Pubis IST

Selon une enquête menée auprès d'environ 7.500 Américains âgés de 18 à 65 ans, ceux qui ont déjà épilé leur pubis sont 80% plus nombreux à avoir connu au moins une infection sexuellement transmissible telle que de l'herpès, la syphilis, la blennorragie ou la chlamydia.

Ces résultats sont corrigés pour tenir compte des différences liées à l'âge des répondants ou au nombre de partenaires sexuels qu'ils ont eus, précise l'article, publié dans le journal spécialisé Sexually Transmitted Infections.

Parmi les participants à l'enquête, 74% ont déclaré avoir déjà rasé ou épilé leurs poils pubiens (84% des femmes et 66% des hommes), 17% ont dit pratiquer l'épilation intégrale (plus de 11 fois par an) et 22% ont affirmé se raser ou s'épiler au moins une fois par semaine - 10% appartenant à ces deux dernières catégories.

Or si la prévalence des IST est de 13% en moyenne pour l'ensemble des participants, elle est de seulement 8% chez ceux qui ne s'épilent pas, de 14% chez ceux qui l'ont déjà fait au moins une fois et de 18% chez les adeptes de l'épilation ou du rasage intégral.

Cette étude, menée par internet en janvier 2014 via l'institut de sondage GfK, ne fait que constater une corrélation entre les deux phénomènes et ne démontre pas un lien de cause à effet, reconnaissent ses auteurs.

Une hypothèse "plausible" pour l'expliquer est que cette pratique, en développement, provoque des microcoupures de la peau, qui peuvent favoriser la pénétration de bactéries ou de virus sexuellement transmissibles, avance l'équipe de chercheurs américains.

Une autre explication pourrait être que les adeptes de l'épilation pubienne ont davantage tendance à adopter des comportements sexuels à risque, ont-ils ajouté.

Si le lien entre les deux phénomènes était confirmé, il serait utile de mener une prévention ciblée sur ceux qui épilent leurs zones intimes, en leur conseillant par exemple d'attendre que leur peau cicatrise avant d'avoir des relations sexuelles, ont estimé les auteurs.

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

ferdinand

J'ai lu l'article américain.

L'article disait que l'épilation faisait parti d'un mode de vie. Les personnes qui s'épilent le pubis par exemple sont des gens qui prennent plus soin de leur apparence et font du sport.

Ce mode de vie favorise les relations sexuelles et la probabilité d'entrée en contact avec une ist, s'ils ne se protègent pas, est plus grande.

L'article disait aussi que les gens qui s'épilent peuvent être tentés de le faire pour reproduire ce qu'ils voient dans les films pornographiques et auront une sexualité aventureuse et des rapports plus fréquents.

Une autre étude sur le rasage des poils des aisselles a démontré que les femmes ont plus de problèmes que les hommes sous les bras. La pression sociale poussent les femmes à se raser sous les bras et comment elles n'attendent pas deux heures avant d'appliquer un produit à cet endroit, les composés de ces produits s'infiltrent plus profondément à cause des micro coupures.

Bref, si vous attendes deux heures avant d'appliquer un produit et si vous êtes moche, le risque est peu élevé.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Anniversaire Le tragique conte de fée de Diana

Etats-Unis Des militaires transgenres poursuivent Trump en justice

Football Des millions de licenciés,des homos invisibles

Israël La Cour suprême favorable à la GPA pour les couples homosexuels

Nigeria 40 personnes accusées d'homosexualité traduites en justice

Népal Une marche des fiertés pour l'égalité des droits des homosexuels à Katmandou

Russie Un journaliste homosexuel, en attente d'expulsion vers l'Ouzbékistan, tente de s'automutiler

Presse Edward Enninful, premier homme, noir et gay, aux commandes du Vogue britannique

Israël Empoignade entre fils de Premiers ministres pour une crotte de chien

Israël Des milliers de personnes à la Gay Pride de Jérusalem

Homophobie Europe 1 mise en demeure par le CSA pour un sketch de Canteloup

Football La FFF soutient les Gay Games

Homophobie dans le sport Mise en garde du CSA à Canal+ pour diffusion d'un chant de supporters de foot homophobe

Insécurité / Homophobie La Tchétchénie se rêve en destination touristique

Namibie Première Gay Pride à Windhoek

Fêtes de Bayonne Pour la 1re fois, prévention contre les agissements sexistes et homophobes

Etats-Unis Donald Trump interdit aux transgenres de servir dans l'armée américaine

Traitement préventif contre le sida Mylan lance un générique en France

Portrait Cyril Hanouna, le roi scandaleux du PAF

Homophobie Le patron du CSA croit aux vertus pédagogiques des sanctions contre Hanouna

Canular homophobe d'Hanouna Le CSA inflige une amende de 3 millions d'euros à C8

Syrie / Irak Une mystérieuse unité de combattants LGBT contre Daesh baptisée TQILA

Conférence internationale de Paris Pour une harmonisation de l’accès à la PrEP en Europe

Prévention sida L'éventail des moyens de prévention s'élargit

VIH / Prévention La PrEP efficace même en cas de prise moins fréquente

Loi de confiance dans la vie publique L'Assemblée étend les sanctions pour les élus coupables d'actes ou propos homophobes

Etude Un vaccin expérimental donne des résultats encourageants

End AIDS Une initiative lancée pour mieux coordonner les efforts contre le sida

Sida Critiqué pour son absence à l'ouverture de la conférence de Paris, Emmanuel Macron reçoit des associations

Buzz Donald Trump a-t-il fait une blague homophobe au sujet du président Macron?

Recherche La conférence sida lance un appel au maintien de l'aide financière américaine

Les précédentes Unes

précédent août 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Publicité

Shopping

PLUG CONNECTE
119.00 €
Voir l'offre pour PLUG CONNECTE
chez RoB Paris
GUIDE 2017
18.99 €
Voir l'offre pour GUIDE 2017
chez Menstore
POPPERS
8.00 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez Mentoyz
COCKRING MASTER
59.00 €
Voir l'offre pour COCKRING MASTER
chez RoB Paris
COMBI BARCODE
65.00 €
Voir l'offre pour COMBI BARCODE
chez VestiaireGay
CHRONO ERECT
19.90 €
Voir l'offre pour CHRONO ERECT
chez Menstore
MASTURBATEUR
23.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
T-SHIRT AJAXX63
35.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT AJAXX63
chez RoB Paris
JOCKSTRAP
45.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
SPERM OPTIMIZER
16.00 €
Voir l'offre pour SPERM OPTIMIZER
chez Menstore
POMPE A TETONS
36.00 €
Voir l'offre pour POMPE A TETONS
chez Mentoyz
CEINTURON EN CUIR
45.00 €
Voir l'offre pour CEINTURON EN CUIR
chez RoB Paris
SHORT
95.00 €
Voir l'offre pour SHORT
chez VestiaireGay
PLUG COLT
28.00 €
Voir l'offre pour PLUG COLT
chez Menstore
GEL A BASE D'EAU
5.50 €
Voir l'offre pour GEL A BASE D\'EAU
chez Mentoyz
JOCKSTRAP BLANC
39.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP BLANC
chez VestiaireGay
SHORT SPANDEX
51.00 €
Voir l'offre pour SHORT SPANDEX
chez RoB Paris
POMPE ROOKIE
19.00 €
Voir l'offre pour POMPE ROOKIE
chez Menstore